Recherchez

Lili Lampion (Critique)

Le dimanche 23 octobre 2011 à 11 h 30 min | Par | Rubrique : Critique, Jeune public

Lieu : Théâtre de Paris - 15 rue Blanche - 75009 Paris - M° Trinité.
Dates : Du 22 octobre 2011 au 1er janvier 2012.
Horaires : Du mardi au samedi à 14h (vacances scolaires). Le dimanche à 11h.
Tarifs : De 20,50 à 54 €.

Livret et paroles de Amanda Sthers.

Musique de Sinclair.

Mise en scène de Ned Grujic.

Avec Leovanie Raud, Yoni Amar, Thibaut Durand, Fabian Ballarin, Cloé Horry, Sandrine Seubille, Chloé Pimont, Lina Stoltz, Carole Sauret, Adélaïde Pratoussy et Anne Freches.

Rares sont les spectacles qui parlent aux enfants de leur propre vie, de leurs joies et de leurs peines, ou simplement de leur quotidien, comme s’ils n’étaient pas trop petits pour comprendre. Avec Lili Lampion, point de dragon, point de princesse, pas d’imitation des contes d’antan. Amanda Sthers a choisi de parler d’une petite fille d’aujourd’hui, d’une famille recomposée, d’une nounou qui pue, de cancer, de New York, de divorce, de pédopsychiatre et même de la mort. Et pendant que les parents peinent à cacher leur émotion lorsqu’on évoque ces sujets délicats, les enfants, eux, rient. Parce que l’histoire de Lili Lampion est, malgré tout, pleine de joie. Grâce aux jolis costumes créés par Nathalie Rykiel, il y a aussi beaucoup de couleurs et Lili Lampion devient la Punky Brewster du 21e siècle. On parle d’Obama ou de Pokemon et cela réjouit les jeunes spectateurs. On y parle aussi de la séparation, de la maladie et de la tristesse, et cela les réjouit tout autant. La musique est moderne et Sinclair, à l’instar de sa co-créatrice, a composé pour eux comme il le fait en général « pour les grands ». On regrettera, à cet égard, l’absence de musiciens sur scène qui auraient davantage rendu justice à ces créations originales. Par ailleurs, avec l’utilisation un peu trop fréquente de l’anglais, les enfants peuvent passer à côté de ce qui est dit dans les chansons. Mais c’est un défaut mineur puisqu’ils saisissent manifestement le fond de l’histoire. La réussite du spectacle tient aussi et surtout aux artistes qui servent le propos avec énergie et talent. Dans le rôle éponyme, Anne Frèches est espiègle et attachante à souhait. La troupe qui l’accompagne ne démérite pas et propose une palette de personnages tout aussi sympathiques.

Lili Lampion est donc une réussite et se situe dans la droite lignée de Sol en cirque ou Le soldat Rose, ces ingénieux spectacles qui peuvent plaire aux enfants et à leurs parents.

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , ,

Laisser un commentaire