Recherchez

Londres – Half a Sixpence (Critique)

Le lundi 9 janvier 2017 à 0 h 00 min | Par | Rubrique : Critique, Londres

Lieu : Noël Coward Theatre - St Martin's Lane, London, WC2N 4AU
Dates : Tous les jours sauf le dimanche
Horaires : Matinées : 14h30, soirées : 19h30
Tarifs : De £20 (day seats) à £120 (plein tarif carré or) - nombreux discounts disponibles
Informations supplémentaires : www.halfasixpence.co.uk

Lyrics : Anthony Drewe et David Heneker
Musique : George Stiles et David Heneker
Livret : Julian Fellowes

Notre avis :

Half a Sixpence est un musical des années 60 écrit spécifiquement pour mettre en scène une vedette de l’époque, Tommy Steele, sorte de Elvis Presley britannique. Le show a été successivement créé à West End en 63, transféré à Broadway en 65 et porté au cinéma en 67. Quelques 50 ans plus tard, le célèbre producteur Cameron Mackintosh finance un revival modernisé par l’équipe créative de Mary Poppins – dont on sent largement l’inspiration – programmé au Chichester Festival Theater avant un transfert au Noel Coward Theatre où il se joue actuellement.

Les amateurs de comédies musicales classiques, à la Rodgers & Hammerstein, apprécieront ce spectacle drôle et profond, un brin désuet mais absolument charmant, porté par une histoire abracadabrantesque, un personnage principal aussi naïf qu’attachant et d’aimables musiques que l’on connait sans connaitre. Le titre un peu mystérieux fait référence à une pièce de monnaie coupée en deux utilisée comme talisman par des adolescents amoureux qui se jurent fidélité et qui traverseront quelques épreuves avant de se retrouver.

La troupe est brillante et l’exécution sans faute. On citera Charlie Stemp qui occupe le rôle principal et ne quitte que rarement la scène ; son jeu et son accent populaire (qui rappelle celui de Billy Elliot) sont un délice. Certains tableaux sont mémorables comme « Pick Out a Simple Tune », où un air de banjo tout simple transforme une soirée musicale huppée et rasante en une chorale endiablée, et « If The Rain’s Got to Fall » qui clôture le premier acte sous un torrent d’eau digne de Chantons sous la pluie et un tonnerre d’applaudissements.

De nombreuses réductions sont disponibles pour ce revival génial qui passe un peu inaperçu dans le landerneau du West End. C’est peut-être le « best kept secret » du moment, à vous d’en profiter si vous êtes de passage à Londres !

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , , , , ,

Un commentaire
Laisser un commentaire »

  1. Et puis … si vous ne pouvez vous rendre à Londres, procurez-vous le dvd du film de 1967, avec le grand Tommy Steele! L’énergie de ce dernier vous bluffera; la musique est de tout premier ordre, avec des arrangements de Irwin Kostal (Mary Poppins, Chitty, La mélodie du Bonheur etc …). Les numéros dansés/chantés de « Money To Burn » et « If The Rain’s Got To Fall » sont à mettre au même niveau que les meilleurs moments de comédies musicales de l’Age d’Or Hollywoodien. La chorégraphie de Gillian Lynne – 91 ans le 20 février prochain – chorégraphe du Fantôme de l’Opéra – est inventive!

Laisser un commentaire