Recherchez

Londres – Mrs Henderson Presents (Critique)

Le mercredi 23 mars 2016 à 5 h 39 min | Par | Rubrique : Critique, Londres

Lieu : Noël Coward Theatre - St Martin's Lane, London, WC2N 4AU
Dates : Tous les jours sauf le mardi
Horaires : Matinées : 14h30, soirées : 19h30
Tarifs : De £10 à £100

mrs-henderson-presents

Lyrics : Don Black
Musique : George Fenton et Simon Chamberlain
Livret et mise en scène : Terry Johnson

Notre avis : Cette comédie musicale originale est une adaptation du film éponyme de Stephen Frears (2005) dans lequel une veuve septuagénaire sauve son cabaret de la faillite en montant une revue déshabillée dans un West End d’avant-guerre resté passablement victorien. Le spectacle utilise à plein la mise en abyme puisque la nudité au théâtre reste une sorte de tabou trois-quarts de siècle plus tard, bien que Hair ait défloré le sujet dans années 70. Ainsi, les actrices chantent quelques tableaux intégralement nues, plongeant un public incrédule dans une jubilation doublement admirative, pour leur courage et leur beauté. On doit mentionner ici la prestation particulièrement osée d’Emma Williams, de face et en pleine lumière, et on notera que les hommes se dévoilent également, plus brièvement, égalité des sexes oblige.

La scène de nu principale est l’aboutissement d’un petit suspense : « oseront-ils ou n’oseront-ils pas ? telle est la question ! » C’est une signature, comme l’hélicoptère de Miss Saigon, mais ce n’est pourtant pas la finalité du spectacle puisque la guerre qui éclate devient soudainement le centre d’une intrigue beaucoup plus sérieuse. Il y a du Cabaret dans cette transition brutale vers la résistance au fascisme. Le courage des Londoniens face à l’adversité des bombes aveugles est célébré, un thème qui reste d’une pertinence troublante aujourd’hui.

Dans le fond, Mrs Henderson Presents est donc un spectacle complet alliant divertissement humoristique léger et réflexion de fond plombante. Dans sa forme, si l’on excepte les naïades, il frôle la caricature des canons du genre « backstage musical » (42nd Street, Curtains…) mais il livre une belle expérience théâtrale exécutée à la perfection. Le succès commercial n’étant pas au rendez-vous, c’est l’occasion de voir à bon prix* un spectacle de très bonne… tenue !

* passer par le kiosk TKTS pour des places à moitié prix ou s’adresser au théâtre directement pour des « day seats » à £25.

 

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , ,

Laisser un commentaire