Recherchez

Lyons & Pakchar, un jeune duo (auteur et compositeur) américain

Le lundi 26 janvier 2015 à 10 h 34 min | Par | Rubrique : Portraits, Talent à suivre

Lyons & Pakchar (c) DR

Lyons & Pakchar (c) DR

Ethan Pakchar et Douglas Lyons, pouvez-vous nous présenter votre parcours ?
Ethan Pakchar :
Je joue de la guitare depuis l’âge de dix ans et j’ai toujours fait partie de groupes ou d’orchestres. J’ai une formation classique en composition et théorie à New York University et maintenant je joue e la guitare professionnellement.
Douglas Lyons : J’ai commencé à chanter à l’église quand j’avais trois ans. Je dansais un peu au collège et au lycée. Puis j’ai passé un BFA en théâtre musical à la Hartt School.

Quels sont les compositeurs et interprètes que vous admirez particulièrement ?
Ethan :
Paul Simon et Ray Charles étaient mes deux préférés. En termes de compositeurs de théâtre, j’apprécie beaucoup Ahrens et Flaherty et Alan Menken. Mais il y a beaucoup trop de personnes que j’admire pour toutes les citer..
Douglas : Pour les compositeurs : Sara Bareilles, Jeanine Tesori, Bill Finn et Jason Robert Brown. Pour les interprètes : Nancy Wilson, Whitney, Luther Vandross.

Comment définissez-vous votre style ?
Ethan :
Lyons amène son style pop et r&b à notre musique et j’y apporte un feeling classique ou parfois influencé par ma guitare. Nous aimons nous réapproprier des styles et des rythmes modernes pour le théâtre.
Douglas : Notre son est une fusion entre la pop, le r&b, la soul et Broadway. Il y a la sensibilité d’une histoire qu’on raconte qui s’ajoute à une rythmique funk.

Que pensez-vous du fait que vos chansons soient interprétées en France ?
Ethan :
C’est fantastique ! C’est génial d’avoir l’opportunité d’être entendus en dehors de New York. J’ai hâte de savoir ce qu’en pense le public parisien !
Douglas : J’ai du mal à y croire et je suis vraiment ravi !

Quels sont vos projets actuels ?
Ethan & Douglas :
Nous travaillons actuellement sur deux spectacles. Le premier se passe dans le district de Five Points à New York City pendant la guerre civile et se concentre sur les relations entre les communautés américaines d’origines irlandaises et africaines et le début des claquettes. L’autre est plus fun et pop et est écrit pour Lillias White et raconte ce que c’est que c’est que d’être une femme qui n’est plus dans sa prime jeunesse, et ce que ça implique dans sa vie professionnelle et sentimentale.

« Broadway au Carré » au Carré Parisien le 4 février 2015 – 1 Rue du Général Beuret, 75015 Paris (09 51 17 80 44) à partir de 19 h 30

Plus d’infos sur le site de Lyons & Pakchar

 

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : ,

Laisser un commentaire