Recherchez

Madame Raymonde (Critique)

Le dimanche 15 septembre 2013 à 12 h 00 min | Par | Rubrique : Critique, Récitals, Concerts

Lieu : Vingtième Théâtre - 7, rue des Plâtrières - 75020 Paris - M° Ménilmontant.
Dates : Les 10 et 16 septembre 2013.
Horaires : 20h.
Tarifs : 25 €.

De Denis d’Arcangelo et Philippe Biheur.
Avec : Denis d’Arcangelo au chant & Sébastien Mesnil à l’accordéon.

Madame Raymonde fait sa rentrée à Paris. Accompagnée de son fidèle Zèbre à l’accordéon et avec la gouaille et le panache qui la caractérisent, Madame Raymonde nous entraîne dans un tour de chant populaire tantôt osé, tantôt tendre, souvent drôle, parfois poignant. Un personnage attachant que l’on se réjouit de retrouver pour deux soirées exceptionnelles !

—– Notre avis :

Le cru 2013 comporte certes peu de surprises – les chansons et les sketches étant principalement issus des précédents spectacles – mais c’est toujours un plaisir de voir Denis d’Arcangelo incarner son personnage fétiche, avec un tel naturel que l’on pourrait croire que c’est l’inverse. En tout cas, les fans, nombreux dans la salle, en redemandent et lui réservent une longue ovation debout. Il faut dire qu’ils ont retrouvé leurs tubes favoris, dont l’insolente chanson du phare et la méandreuse et avinée « Tu m’as possédée par surprise », et révisé en détail la carrière de Gaby Montbreuse, la muse dont on s’amuse. La deuxième partie du spectacle prend soudainement un ton plus grave avec un long et profond texte sur la condition féminine, l’occasion pour Denis d’Arcangelo de démontrer une nouvelle fois son grand talent d’acteur.

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , ,

Laisser un commentaire