Recherchez

Mayflower – Le nouveau monde musical

Le lundi 1 mai 2000 à 0 h 00 min | Par | Rubrique : Grandes oeuvres

Mayflower ©DR

Mayflower ©DR

Comédie musicale de Eric Charden (musique) et Guy Bontempelli (textes), avec la collaboration de Jean-Claude Petit, créée en 1975 au Théâtre de la Porte Saint-Martin à Paris.

Chansons
Ouverture, chanson de Magritt, Mayflower, chanson des métiers, Tom l’Irlandais, la tempête, le coup de pied au cul, les élections, Coton, le premier américain, tout va commencer, chanson de Don Beppo, base-ball, Seigneur Dollar, les temps modernes, Amérique Amérique, Final

Synopsis
Un bateau, le Mayflower, quitte l’Europe pour l’Amérique, en emmenant ses passagers vers une terre d’espoir et de liberté. Peu à peu, les passagers se présentent. Ensemble, ils incarnent un modèle réduit d’une société en gestation : Les compagnons de voyage peuvent se disputer pour des broutilles et s’unir à nouveau pour affronter la tempête. Malgré un trucage grossier, ils élisent un chef qui a « arrangé » le scrutin. D’autres aspects positifs ou négatif de la communauté sont évoqués : le racisme, le culte de l’enfant-roi, la criminalité, le base-ball, l’argent, le progrès technique. Enfin, le Mayflower atteint les côtes américaines provoquant l’allégresse des passagers.

Le thème
L’odyssée du véritable Mayflower constitue le creuset de l’identité américaine. La comédie musicale visite le mythe de façon originale, en donnant aux pélerins une existence (imaginaire) symbolique durant la traversée de l’Atlantique. Ceux-ci illustrent les difficultés de la vie en communauté. Cette expérience aboutit à la formation de l’Amérique d’aujourd’hui, en germe sur le fameux bateau d’hier selon les auteurs, avec ses qualités, ses défauts, ses racines et son originalité.

L’histoire derrière l’histoire
Il y a eu un théâtre musical d’expression française avant Starmania (1979) et Mayflower figure au premier plan de ceux qui l’ont inspiré. Vers 1975, le bicentenaire de l’indépendance des Etats-Unis (1776) offrait un sujet en or : la naissance des Etats-Unis, avec la célèbre traversée du bateau qui transportait des persécutés d’Europe. C’est ce sujet qu’ont choisi Eric Charden et Guy Bontempelli pour lancer leur première expérience dans le théâtre musical. A cette époque, Eric Charden est une star de la chanson française grâce à son duo avec Stone. Et comme nombre de chanteurs/compositeurs de cette époque, le succès de Hair, Jesus Christ Superstar ou Godspell le démangeait. Sa rencontre avec Guy Bontempelli amène le démarrage du projet, sous la houlette du producteur de Charden, un certain Charles Talar qui sera très inspiré vingt ans plus tard de produire Notre Dame de Paris.

Le spectacle Mayflower ouvre en 1975 au Théâtre de la Porte Saint Martin et tient avec succès deux saisons après avoir été présenté en avant-première mondiale devant le Congrès américain. Pour toutes ces raisons, Mayflower est un jalon historique et artistique du théâtre musical d’expression française.

Version de référence
Il y a une version, et une seule aujourd’hui, qui fait office de référence : le concept-album de 1975, un double 33 tours à l’époque, réédité en CD (malheureusement épuisé à l’heure actuelle). La distribution comporte des noms qui ont marqué les années 70 et 80 : Roland Magdane, Gregory Ken, Patrick Topaloff, Hubert, Gilles Dreux, Christine Delaroche.
La reprise des années 90 est à éviter absolument.

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter

Un commentaire
Laisser un commentaire »

  1. Bonsoir.

    Je me suis trompé tout à l’heure dans un commentaire, où j’attribuais à Jean Jacques debout la paternité de Mayflower, cette magnifique création musicale, que je possède en vinyle, depuis si longtemps , alors que c’est de Charden !!

    La vieillesse ne pardonne pas !!

    Bonne soirée

Laisser un commentaire