Recherchez

Nathalie Pâque – En solo au Pibar

Le jeudi 1 septembre 2005 à 0 h 00 min | Par | Rubrique : Rencontre

Nathalie Pâque © Aurélia Turgis

Nathalie Pâque © Aurélia Turgis

La dernière fois que nous vous avions rencontrée, c’était lors de Blanche Neige aux Folies Bergère, qu’avez-vous fait depuis ?
J’ai travaillé sur mes nouvelles chansons avec Philippe Hervouet, Carolin Petit et Philippe Swan (qui avait signé l’adaptation de Blanche Neige). A l’époque de l’Eurovision, j’ai fait plusieurs spectacles en Belgique avec Philippe. J’aimais déjà beaucoup ce qu’il faisait avant. Blanche Neige nous a réunis à nouveau et, de là, est née la chanson « En manque de toi ».
J’ai également participé à plusieurs spectacles en Belgique notamment au Théâtre de Mons et à Charleroi.
J’ai enregistré plusieurs émissions chez Pascal Sevran. J’y ai interprété plusieurs reprises. D’ailleurs j’y retourne bientôt pour y enregistrer la chanson « J’ai volé la vie » avec laquelle j’avais représenté la France à l’Eurovision. J’aurai le plaisir de vous interpréter cette chanson dans mon spectacle au Pibar.

Vous avez également intégré l’équipe de Chance il y a un an. Comment s’est passée cette expérience ?
Quelle ambiance ! Ce spectacle est génial. Je l’avais vu plusieurs fois au Trianon et Lucernaire. Quand Cathy Arondel [NDLR : chorégraphe de Chance et créatrice du rôle de Kate] m’a dit que Hervé Devolder recherchait une Kate, j’ai foncé. Ce rôle était très intéressant à travailler, d’autant qu’il est complètement opposé aux rôles que j’ai interprétés précédemment. C’est une très bonne équipe, et l’expérience est très enrichissante puisqu’il y a plusieurs personnes par rôle, ce qui permet de ne pas se lasser et de se surprendre à jouer différemment.

Allez-vous continuer le rôle de Kate ?
Bien sûr ! Non seulement Kate mais en plus le rôle d’Agnès que j’ai déjà joué depuis le mois de novembre dernier et qui est un rôle très comique. C’est chouette de jouer plusieurs rôles dans un spectacle, car on le redécouvre à chaque fois.
Je n’ai pas recommencé au Méry, car je me consacre à mon spectacle. Je m’investis beaucoup dans ce projet donc je suis présente sur tous les fronts… Je recommencerai Chance dans le courant du mois d’octobre.

Vous avez également joué dans Chantons sous la pluie
Oui. J’ai repris le rôle de Katy Selden en octobre 2002 à Metz. Quel rôle magnifique ! Ça été un cadeau énorme que monsieur Jean-Louis Grinda m’a offert. Cela m’a ouvert plusieurs portes et permis de faire des rencontres professionnelles intéressantes. Grâce à ce spectacle j’ai joué dans une ville que je rêvais de découvrir, Montréal. C’est là bas que tout s’est déclenché pour mon spectacle. Je voulais présenter mes nouvelles chansons ainsi que quelques reprises d’artistes que j’aime. J’étais avec Joe Fowler à Montréal, l’assistant de Barry Collins, le chorégraphe, et je lui ai parlé de mon projet. J’avais travaillé avec Joe il y a trois ans sur un récital Sondheim. J’aime beaucoup sa façon de travailler, rien ne lui échappe. Je lui ai proposé de mettre en scène mon spectacle et il m’a dit « Yes » !

Parlez-nous de votre série de concerts au Pibar…
Les quatre représentations au Pibar seront un extrait d’une heure de mon spectacle (présentations uniquement des chansons) afin de faire découvrir aux professionnels et au public mes chansons (écrites en autres par Philippe Swan, Carolin Petit, Philippe Hervouet, Michel Jourdan…) ainsi que quelques reprises d’une artiste que j’affectionne particulièrement, dans une ambiance fraîche avec beaucoup d’émotions. Je serai accompagnée au piano par Claudy Mahieu qui m’accompagne depuis plus de dix ans et mise en scène par Joe Fowler.
Le concept du spectacle permet au public de voyager avec moi dans mon univers musical afin de rencontrer des femmes que l’on a connues, que l’on connaît où que l’on rencontrera peut-être dans sa vie.
Ces quelques dates aux Pibar seront un moment très important pour moi car c’est la première fois que je serai seule sur une scène parisienne sans me cacher derrière un personnage, et j’espère rencontrer une équipe de producteurs, tourneurs et – pourquoi pas – une maison de disques afin de poursuivre mon chemin.

Quel genre de chansons allez-vous chanter ?
Tout d’abord je vais interpréter mes propres chansons, nouvelles et anciennes, et quelques reprises. Ce sont des chansons de variétés, basées surtout sur l’interprétation. Toutes les chansons sont des coups de coeur et un moyen pour moi d’exprimer ma passion d’être sur scène.

Allez-vous chanter des chansons de comédies musicales ?
Non, je ne chanterai pas de chansons de comédie musicale. Je ne voulais pas mélanger les deux univers.

Quels sont vos projets pour la fin de l’année ?
Au mois de décembre, je rejouerai Kate Mac Gowan dans Titanic à l’Opéra de Liège, ma ville natale et au Palais des Beaux Arts de Charleroi en janvier 2006. Je vais présenter mon spectacle en Belgique aux théâtres de Mons et Charleroi et je suis en pourparlers pour le Trocadéro de Liège. Je participerai aussi aux 90 ans du Théâtre le Trocadéro qui seront télévisés en Belgique. Et j’espère jouer mon spectacle dans une salle à Paris !

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter

Laisser un commentaire