Recherchez

New, la comédie musicale improvisée (Critique)

Le mardi 23 juin 2015 à 11 h 25 min | Par | Rubrique : Critique, Spectacles divers, Théâtre musical

Lieu : Théatre Trévise, 14 rue de Trévise, 75009 Paris M° Grands Boulevards / Cadet
Dates : A partir du 03 novembre 2015.
Horaires : Tous les mardis à 20h.
Informations supplémentaires : 01 44 91 56 56

newDirection artistique et production : Florian Bartsch
Direction musicale : Antoine Lefort
Chargée de développement : Carla Legendre
Comédiens-chanteurs, en alternance : Robert Brazil, Charlotte Donelly, Lexie Kendrick, June McGrane, Perrine Megret, Olivier Raynal, Zacharie Saal, Emma Scherer, Barbara Weber-Scaff, Laura Woody, Emmanuelle Zagoria
Musiciens, en alternance : Paul Colomb, Peter Corser, Laurent Coulondre, Stan Delannoy, Nicolas Didier, Armel Dupas, Florence Kraus, Antoine Lefort, Yan Lupu, Niels Mestre, William Rollin
Illustrateurs, en alternance : Loïc Billiau, Andréa Ipaktchi

Résumé : 12 artistes professionnels venus des Etats-Unis, d’Angleterre, d’Australie et d’Irlande créent en direct une comédie musicale en anglais et sous vos yeux. Chaque soir une nouvelle équipe ! Chaque soir une nouvelle histoire !

Dans NEW, on improvise TOUT ! Grâce…
… au public qui donne un titre, un lieu et des rebondissements à l’histoire
… aux musiciens qui composent les chansons et rythment le spectacle en direct
… à l’illustrateur qui projette ses images et décors sur le fond de scène
… aux comédiens-chanteurs qui créent les paroles et les personnages de l’aventure et grâce au maitre de cérémonie qui orchestre le tout… avec VOUS !

Notre avis : Au Théâtre Trévise les soirs s’enchainent et ne se ressemblent pas. C’est bien le principe du théâtre d’improvisation qui suscite la nouveauté et la surprise à chaque représentation. Ce mardi, c’est la troupe anglo-saxonne qui se produit sur scène. En effet, il existe deux versions de ce spectacle : en anglais et en français.

Tout commence par une implication du spectateur : à charge pour lui en arrivant de noter sur un papier un titre de spectacle et un thème. Tous ces papiers sont mélangés et deux d’entre eux tirés au sort. Les spectateurs choisissent alors, à l’applaudimètre, le sujet qui sera traité par la troupe.

Ce soir-là, nous sommes partis pour un lieu de rêve (c’est le thème). Tandis que les comédiens-chanteurs se préparent en coulisse, l’illustrateur, installé sur scène, commence à dessiner son décor qui est projeté sur grand écran. Pendant ce temps, le maitre de cérémonie demande au public d’improviser une phrase musicale. Elle est reprise par les trois musiciens qui l’enrichissent et la brodent. Les six comédiens-chanteurs entrent alors en scène attifés de leurs costumes choisis en conséquence. Le spectacle commence.

Contrairement à de nombreux spectacles d’improvisation qui enchaînent les saynètes sur des thèmes donnés par le public et qui multiplient les challenges (changement de thème en cours de route, de partenaires, …), NEW mise sur la création d’une histoire complète, version comédie musicale. Si ça se fait un peu au détriment de la diversité, le spectacle gagne en cohérence en respectant les fondamentaux d’un musical : théâtre, chansons et grand final.

Tout au long du spectacle, les comédiens-chanteurs et les musiciens se renvoient la balle. C’est à qui lancera les premières notes sur lesquelles rebondiront les autres. Armés de simples accessoires, l’illustrateur est là pour donner le ton des décors qu’il dessine également en direct. Le maitre de cérémonie, lui, s’amuse à lancer des défis aux comédiens-chanteurs : en pleine tirade, il actionne son grelot, les comédiens se figent, et il leur lance d’un air narquois : « cela mérite une petite chanson… ». Sur ce, les spectateurs renchérissent, imposent un air de tango et voilà les musiciens et comédiens entamant une danse endiablée pour le plaisir de tous.

Ce mardi, nous sommes partis avec deux jeunes filles à la conquête d’une plage de surf. Les musiciens font un travail remarquable, les comédiens endossent tous les rôles qu’ils créent au fur et à mesure que l’histoire se développe et y mettent tout leur cœur et leur énergie. L’illustrateur n’est pas en reste. Plus d’interventions du maitre de cérémonie pourrait toutefois créer de nouvelles situations comiques.

Au final, c’est assez bluffant.

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , ,

Laisser un commentaire