Recherchez

Nine – De 8 et 1/2 à Nine

Le jeudi 1 mai 2003 à 0 h 00 min | Par | Rubrique : Grandes oeuvres

Affiche de Nine à Paris ©DR

Affiche de Nine à Paris ©DR

Musical de Maury Yeston (musique et lyrics) et Arthur Kopit (livret), tiré d’une adaptation de Mario Fratti du film italien 8 ½ (1962) de Frederico Fellini.

Création
A Broadway le 9 mai 1982 au 46th Street Theatre (732 représentations)

A Londres le 6 décembre 1996 au Donmar Warehouse (engagement limité)

Principales chansons
Overture, Spa music, Not since Chaplin, Guido’s song, My husband makes movies, A call from the Vatican, Only with you, Folies Bergère, Nine, Be Italian, The bells of St. Sebastian, Unusual way, The grand canal, Simple, Be on your own, I can’t make this movie, Waltz from Nine, Getting tall.

Synopsis
Confronté à des engagements personnels et artistiques qui le dépassent, le réalisateur de cinéma Guido Contini entre dans une crise profonde. Les nombreuses femmes qui peuplent son entourage lui font part séparément de leur insatisfaction : sa femme, sa maîtresse, la productrice, son actrice préférée. Durant l’élaboration d’un nouveau film, ses souvenirs remontent : son initiation sexuelle à l’adolescence, sa mère disparue, l’Italie. Il se débat dans ses mensonges et sa lâcheté. Abandonné de tous et anéanti, il retrouve dans les souvenirs de son enfance l’énergie pour construire le véritable adulte qu’il a toujours refusé d’être .

Le thème
La crise que traverse le protagoniste de Nine ressemble à la « mid-life crisis » qu’on appelle aussi la crise de la quarantaine de ce coté de l’Atlantique. Guido Contini a tout de l’homme comblé par une vie bien remplie. Mais à force de ne jamais choisir et d’assumer, il finit par tout perdre. Grâce à sa structure à plusieurs niveaux, entre la réalité, le rêve et le souvenir, Nine parvient à nous faire entrer dans l’esprit aussi bouillant que désordonné du protagoniste. Ce dernier finit par trébucher sur sa propre irresponsabilité qu’il a nourri de ses mensonges. Il apprend la conduite de la maturité, c’est à dire le courage et la sincérité du véritable adulte.

L’histoire derrière l’histoire
Si l’histoire vous rappelle un film de Fellini, c’est tout à fait normal. En effet, Nine est l’adaptation de 8 ½ du célèbre réalisateur italien avec Marcello Mastroianni. Avec ce musical, Maury Yeston faisait une irruption inattendue sur la scène du théâtre musical new-yorkais grâce à des mélodies remarquables (My Husband Makes Movies, Simple, Unusual Way…) et des numéros à sensation (Overture, Folies Bergere, The Bells of St Sebastian …). Pour ne rien gâter, la mise en scène et la chorégraphie de Tommy Tune et Thommie Walsh se révélaient brillantes et ont amené Nine à rafler 4 Tony Awards 1982. Parmi les distinctions : meilleur Musical et meilleur second rôle féminin pour la française Liliane Montevecchi. Longtemps après la dernière des 732 représentations de New-York, Nine conserve la réputation d’originalité et de rêve éveillé pour adulte qui a illuminé sa création. Quelques 20 années après la prise de rôle de Raul Julia, c’est toujours un séduisant latin – en l’occurrence Antonio Banderas – qui mène la reprise (avril 2003) impatiemment attendue par les gourmets de Broadway.

Nine a été joué en 1997 aux Folies Bergère de Paris avec Jérôme Pradon dans l’unique rôle masculin adulte. Le romancier et dramaturge Eric-Emmanuel Schmitt assurait l’adaptation des textes en français. La mise en scène venue d’Italie était également savoureuse. Malgré tous ces arguments de poids, le spectacle n’a enregistré qu’une faible audience et est vite tombé. On peut imputer l’échec à un marketing erratique face à un public non réceptif. Pourtant durant l’espace de quelques semaines, Paris avait dans ses murs ce que Broadway faisait de plus sophistiqué mais il n’en a rien su. A cette époque la comédie musicale ne faisait pas encore recette. Notre Dame de Paris arrivera à la rentrée de 1998 seulement.

Versions de référence
Du fait de la grande qualité des chansons, les enregistrements de Nine sont tous bienvenus dans les discothèques. Tout d’abord il y a l’enregistrement de la distribution originale de Broadway avec Raul Julia et Liliane Montevecchi. C’est un témoignage incontournable qui souffre cependant d’une restitution incomplète de la partition. Quelques années plus tard, un concert enregistré en Angleterre (1992) a permis d’accéder à une version « complète » en 2 CD. De la distribution était remarquable avec Jonathan Pryce en Guido Contini, Liliane Montevecchi, Elaine Paige en guest star et une chorale fournie qui flanque le frisson à l’ouverture.

Enfin les amoureux nouveaux ou anciens de la partition jetteront un oeil attentif à l’enregistrement de la distribution australienne. La troupe est vaillante, l’enregistrement reste toutefois moins complet que le concert anglais.

NineOriginal Cast Album (1982) – CBS/Sony CK 38325

Nine – Original London Concert Cast (1992) – TER CDTER2 1192

Nine – Original Autralian Cast (1987) – TER CD1190

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , , , , ,

Laisser un commentaire