Recherchez

Oh-la-la oui oui (Critique)

Le mardi 22 décembre 2015 à 8 h 30 min | Par | Rubrique : Critique, Théâtre musical

Lieu : Théâtre du Marais - 37 Rue Volta, 75003 Paris
Dates : Du 25 janvier 2016 au 08 février 2016.
Horaires : Les lundis à 19h.
Tarifs : 25, 20 euros
Informations supplémentaires : 01 71 73 97 83

oh-la-la-oui-ouiavec : Emmanuelle Goizé / Gilles Bugeaud

contrebasse : Laurent Delaveau, guitare : Gilles Parodi, violon : Laurent Zeller

mise en scène : Stéphan Druet, chorégraphie : Sebastiàn Galeota, création lumière : Anne Coudret

 

OH-LA-LA OUI OUI, c’est la rencontre originale d’un trio jazz manouche et de deux chanteurs lyriques.
Ensemble, grâce à des adaptations inédites, ils revisitent le  répertoire surprenant des années folles, fait de chansons, revues, extraits de comédies musicales et opérettes.
Rencontre originale mais pas inopportune car le swing est né dans l’entre deux guerres et ce sont les années 30 qui ont vu l’apogée de Django Reinhardt et l’invention du style manouche.
Autour des figures de Mistinguett, Maurice Chevalier, Joséphine Baker, Stéphane Grappelli ou Django Reinhardt, ce quintette atypique nous offre une lecture actuelle des trésors du swing qui dynamitèrent les scènes parisiennes.

Notre avis : Ne vous arrêtez pas au titre de ce spectacle, qui peut paraître abscons, et entrez vous régaler avec un duo chantant épatant, accompagné par un trio de musiciens tout aussi épatant… Avec une mise en scène dépouillée, mais soignée, de Stephan Druet et des chorégraphies de Sebastiàn Galeota qui donnent de l’allant au spectacle, nous voilà entrainé dans un voyage succulent au pays de l’opérette et des chansons françaises de l’entre deux guerres. Certains titres connus, malicieusement revisités (« Couchés dans le foin ») côtoient des airs plus secrets. Un répertoire judicieusement choisi, donc, qui permet au quintet sur scène de s’en donner à cœur joie et, joliment mis en lumière par Anne Coudret, d’inviter tout un chacun à s’abandonner à ces textes ciselés, tantôt coquins, tantôt ironiques, reflet d’une époque où les auteurs s’amusaient avec un plaisir communicatif de la langue française, jouant avec appétit de tout ce qu’elle permet en jeu de mots, sonorités amusantes. Bref un spectacle pétillant, chaleureusement recommandé.

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , , ,

Laisser un commentaire