Recherchez

Olivier Dion : Il fera fondre les cœurs… dans Hairspray

Le mardi 18 juin 2013 à 3 h 08 min | Par | Rubrique : Rencontre

Olivier Dion © Archives La presse

Olivier, vous serez Link Larkin dans la comédie musicale Hairspray, comment se passent les répétitions ?
Ça va très bien. Le spectacle est presque tout monté ; il ne reste que quelques petites choses à peaufiner et certains enchaînements à fignoler. Sinon, je pense que le 20 juin nous allons être prêts et allons tout casser !

C’est votre première expérience en jeu ?
Plus jeune, j’ai fait du théâtre et j’ai pris quelques cours dans les ateliers de casting mais, côté professionnel, ce sera une première pour moi. Je suis quelqu’un qui aime bien faire son travail et de plus j’ai Denise Filiatrault pour me « coacher » ; disons que ça aide beaucoup. Je n’aurais pu souhaiter mieux.

Quels traits du personnage aimez-vous particulièrement ?
Au début, mon personnage est un peu prétentieux, quelque peu égoïste même, mais, plus l’histoire se développe et plus il prend connaissance de ce qui se passe autour de lui. C’est drôle à dire, mais c’est dans le côté beau et bon garçon de Link Larkin où je me retrouve le plus (rires).

Qu’avez-vous à dire au public pour les inciter à aller voir Hairspray ?
Sincèrement, je crois que ce sera le spectacle à voir cet été. Hairspray est un pur divertissement et surtout préparez-vous à rire. Et, je vous confirme que Louis Champagne (Edna Turnblad) dans son costume… c’est quelque chose !

Olivier, vous êtes considéré comme un des sex-symbols du Québec. On vit comment avec cette réputation ?
Ah! C’est flatteur… (rires). J’avoue que c’est plaisant mais, je ne m’en fais pas trop avec ça. Je le prends tout simplement. C’est un beau compliment qu’on me fait et j’en remercie les gens.

Olivier Dion dans le rôle de Link Larkin © Guy Lavigueur

Vous êtes en préparation d’un CD ?
Oui. On prévoit le sortir cet automne, vers le mois de novembre. Lorsque je ne suis pas en répétition avec Hairspray, je suis en mode création avec Marc Dupré (NDLR : le réalisateur du CD). On écrit et on trie ce que nous recevons comme chansons.

Quels seront les collaborateurs ?
Nous avons déjà une collaboration avec Richard Turcotte, un des membres des Grandes Gueules, et Christian Sbrocca qui est un auteur-compositeur au talent immense. C’est une très belle découverte pour nous. Pour le moment, je ne peux en dire plus (rires).

D’autres projets ?
Cet automne, je serai de l’émission « Le Choc des générations » animée par Gregory Charles, sur les ondes de Radio-Canada. Je suis très heureux de représenter « l’équipe des 20 ans » dans cette émission qui allie jeux et variétés, un peu comme « La Fureur », mais avec des questions plus générales.

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , , , , , , ,

Laisser un commentaire