Recherchez

Panique à bord

Le samedi 15 septembre 2007 à 0 h 00 min | Par | Rubrique : Critique, Théâtre musical

Lieu : Vingtième Théâtre - 7, rue des Platrières 75020 Paris - Métro Ménilmontant
Dates : du 5 septembre au 31 décembre 2007
Horaires : du mercredi au samedi à 21h30 et dimanche à 17h30
Informations supplémentaires : 01 43 66 01 13

Livret et paroles : Stéphane Laporte
Musiques : Patrick Laviosa
Mise en scène : Agnès Boury
Avec : Christine Bonnard, Ariane Pirie, Angélique Rivoux, Vincent Heden, Gilles Vajou, Jacques Verzier

Rarement croisière aura été aussi tordante. Quatre ans après Simenon et Joséphine, leur première oeuvre en commun, le tandem Stéphane Laporte (livret et paroles) et Patrick Laviosa (musique) récidive avec Panique à Bord, une «comédie hystéro-musicale».

On y suit les aventures de trois couples plus ou moins bien assortis, tous embarqués pour une croisière à bord du Titanas. Il y a Joséphine et son fils adoptif Kévin, venus arnaquer les clients crédules, Pierre «Chouquette» et sa femme Madeleine, en quête de nouveaux frissons, et Edouard et Jenny respectivement le commandant en second un brin psychopathe et chanteuse du navire. Trois couples étrangers les uns aux autres, mais dont on va découvrir qu’ils ne sont pas si étrangers que cela, dans la plus pure tradition du vaudeville.

La feuille de route du Titanas est simple : la croisière n’a pour autre but que de vous faire rire. Et à ce titre, il faut saluer la qualité de l’écriture de Stéphane Laporte, alliée à la mise en scène au cordeau d’Agnès Boury, qui permet aux répliques de faire mouche à coup sûr. Les comédiens ne sont pas en reste, et tout particulièrement le duo Christine Bonnard, en mère un rien indigne et Vincent Heden en fils gay pas tout à fait modèle. Dommage qu’Ariane Pirie en revanche frôle le sous-emploi pendant une bonne partie du spectacle, avec son personnage mi-Reno Sweeney, mi-Amanda Lear un peu en retrait. Elle ne retrouve véritablement sa verve habituelle qu’à la fin du spectacle, lorsque le passé de son personnage est dévoilé aux autres passagers.

Les chorégraphies de Caroline Roelands viennent soutenir le tout avec habileté et légèreté. Mention spéciale pour la très drôle scène «cuir» entre Ariane Pirie et Angélique Rivoux. La musique de Patrick Laviosa, malgré quelques coups de mou (à l’image de la chanson «Je suis femme» de Jenny), se révèle assez efficace : il y a de fortes chances pour que vous sortiez du spectacle en fredonnant le thème principal.

Au final, Panique à Bord est une belle réussite. Pour une fois qu’on peut embarquer sur une croisière sans avoir à se coltiner le mal de mer, on aurait tort de s’en priver. Et si vous en voulez encore, un peu de patience : la suite, Panique au Harem, est en cours d’écriture.

Le site internet : paniqueabord.com

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , , , , , ,

Laisser un commentaire