Recherchez

Peter Pan

Le dimanche 23 octobre 2005 à 0 h 00 min | Par | Rubrique : Critique, Jeune public

Lieu : Théâtre des Variétés - 7 boulevard de Montmartre 75002 Paris - M° Grands Boulevards / Bourse
Dates : du 2 octobre 2005 au 26 mars 2006
Horaires : 14h

Pièce de James Matthew Barrie
Mise en scène par Guy Grimberg

Après le succès de La Belle et la Bête, à l’affiche depuis plusieurs années, Guy Grimberg vous invite cette fois à accompagner Peter Pan et ses amis vers le Pays Imaginaire. Ce spectacle, qui mêle théâtre et musique, s’adresse aux enfants de plus de 4 ans ainsi qu’aux adultes touchés du syndrôme du personnage légendaire.

Les enfants perdus, Wendy et ses frères, Lili la Tigresse, les pirates, Crochet… Tous les ingrédients du conte sont là. Néanmoins, ils sont tellement ancrés dans l’imaginaire ? et dans une vision figée par Walt Disney ? qu’il est difficile de leur donner vie sur scène. Certaines trouvailles plus ou moins ingénieuses permettent de pallier les problèmes de cette transposition scénique : ainsi, la Fée Clochette n’intervient que par ses intonations orales ou à l’aide d’une lumière, l’arrivée du crocodile se manifeste par son tic-tac caractéristique mais n’apparaît pas…
On regrettera pourtant une narration quelque peu laborieuse et un réel problème de rythme dû aux différents changements de décor pendant lesquels les spectateurs restent dans le noir, accompagnés par la voix d’un narrateur qui commentent les épisodes intermédiaires, trop difficiles à transposer. Les décors eux mêmes, un peu « cheap » peinent à émerveiller les yeux d’enfants car l’aspect grandiose des paysages où évoluent les personnages est abandonné au profit de quelques éléments de décor « symboliques » : une petite grotte pour l’île des enfants perdus, quelques pierres pour l’île où se cache Crochet…
Si l’aspect scénographique ne nous convainc pas, on saluera tout de même l’énergie et la générosité dont font preuve tous les membres de la troupe. Chaque apparition du capitaine Crochet ou de Peter Pan fait frissonner les jeunes spectateurs.
D’ailleurs, soyons honnêtes, les adultes auront tendance à s’ennuyer un peu mais les enfants sortent du magnifique Théâtre des Variétés tout à fait enchantés par le divertissement. Le contrat est donc largement rempli et on peut sans crainte conseiller ce Peter Pan à tous les amateurs de l’enfant qui ne voulait pas grandir.

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter

Laisser un commentaire