Recherchez

Première du revival de Godspell à Broadway

Le mardi 8 novembre 2011 à 21 h 10 min | Par | Rubrique : En bref

La troupe de Godspell (photo: Jeremy Daniel)

La première du revival de Godspell, la comédie musicale de Stephen Schwartz inspirée librement des évangiles, a eu lieu, hier, au Circle in the Square Theatre de New York. Cette production, mise en scène par Daniel Goldstein, célèbre les 40 ans de la création du spectacle à Broadway. C’est la première fois que Godspell fait l’objet d’une reprise  sur la « Grande Avenue ».

La distribution, constituée de 10 interprètes, comprend Hunter Parrish (Melchior dans Spring awakening) et Wallace Smith (Hud dans Hair, Simba dans The Lion King) dans les rôles de Jésus et Judas. Rappelons, pour l’anecdote, que Dave et Daniel Auteuil tenaient ces rôles dans la version française du spectacle, créé au théâtre de la Porte St Martin, au milieu des années 70.

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , , ,

3 commentaires
Laisser un commentaire »

  1. Petite erreur dans la brève… Dave ne jouait nullement Jésus dans Godspell à Paris. Le rôle était tenu par le regretté Bernard CALAIS. Une petite pensée pour lui…

  2. Effectivement, une grande pensée pour l’immense Bernard Callais (avec 2 L). Pour l’avoir vu plusieurs fois, je peux témoigner qu’ il avait la grâce que nécessitait ce rôle difficile à porter. Etonnament, je ne l’ai plus jamais revu par la suite alors que je pensais que Godspell serait un énorme tremplin pour lui. J’espère que pour lui qui a prêché la bonne parole pendant plusieurs années à la Porte St Martin, puis au théatre des Variétés se trouve maintenant au Paradis des Artistes. C’était un grand Monsieur.Chapeau bas…

  3. Troisième et dernière comédie musicale de mon trip New Yorkais après Sister Act et J.C.Superstar. Aucune ressemblance avec ce que j’ai vu en 1972 (ou 1973, j’ai un doute) au théâtre de la Porte St Martin. C’est un tout petit théâtre en rond, les spectateurs sont très près des acteurs. L’orchestre est dispersé aux 4 coins de la salle. Dans la version que j’ai vu, le rôle de Jésus venait d’être repris par Corbin Bleu, plutôt du genre latino venant de « High School Musical », succédant au blond Hunter Parrish qui venait de quitter la troupe pour jouer dans une série TV, « Weeds ». Disons le tout net, les 10 chanteurs acteurs ont une pêche d’enfer, et après les premières minutes du début un peu confuses, le spectacle démarre vraiment. Et là, c’est un tourbillon qui ne va pas s’arrêter pendant deux heures, avec les chansons mythiques que l’on connaît, notamment le « Day by Day » chanté par l’adorable Ana Maria Perez de Tagle. Malheureusement, quelques bémols dans cette belle ambiance: la balance des sons est mal réglée et la batterie trop puissante couvre souvent la mélodie. Les accords ont été légerement modifiés, notamment sur « Save the people » et d’autre chansons aussi, ce qui, pour quelqu’un comme moi qui connaît la partition par cœur, dénature un peu le plaisir de la musique. Enfin, je n’ai pas du tout aimé l’interprêtation de « By my side », chanté par Uzo Aduba de manière trop violente, très hard métal, alors que c’est une chanson plutôt douce au départ. Une dernière chose, il faut avoir une excellente compréhension de l’anglais pour apprécier réellement le show car il y a beaucoup de dialogues.
    Bref, un bon spectacle quand même dans l’ensemble, mais qui ne m’a pas fait oublier celui que j’avais vu, il y a 40 ans à la Porte St. Martin. À quand un revival ici aussi?

Laisser un commentaire