Recherchez

Quatre Garçons dans le vent

Le jeudi 29 novembre 2007 à 0 h 00 min | Par | Rubrique : Shopping

Support : DVD
Genre : comédie musicale

Ce film de 1964 a confirmé aux Beatles leur statut de stars planétaires. Un mot rapide sur la trame : le groupe prépare un concert et leurs déplacements sont suivis par des hordes de fans, avec lesquels ils sont contraints de jouer à cache-cache. Ces quatre fameux garçons incarnent une jeunesse décontractée qui fait de la musique et pratique l’humour en défiant la morgue de l’époque. C’est là le point fort du film de présenter les Beatles en jeunes gens ordinaires en butte à la société anglaise austère. À travers quelques situations significatives, la sévérité des années 60 (d’avant 68) est évoquée à en avoir froid dans le dos.

Les vieux adultes apparaissent sévères dans le genre « vous la jeunesse, il vous faudrait une bonne guerre ». Cette doctrine va à l’encontre des valeurs que portent les Beatles et leurs fans, et qui préfigurent « l’amour plutôt que la guerre ». La mise en scène de Richard Lester fourmille de traits d’humour mais qui ramenés à leur époque représentent plus que cela : la charge irrévérencieuse d’une jeune génération contre une société crispée. Le film se joue du fossé entre les vieux et la jeunesse chevelue assoiffée de vie.

Avec le recul, le film apporte quelques-unes des clés pour comprendre les révolutions de la jeunesse à venir : les grandes manifestations des campus américains et mai 68. Mais si notre film n’en est pas encore là, il instille néanmoins une tonalité de rupture avec la génération des aînés. La bande-son fourmille de titres légendaires (« A Hard Day’s Night », « And I Love Her », « Can’t Buy Me Love » …). Elle est représentative de son époque.

L’insouciance des protagonistes, et surtout leur musique en ont fait finalement des emblèmes de leur décennie. George, John, Paul et Ringo sont devenus les porte-parole et la conscience d’une génération qui veut vivre hors de l’ombre des guerres passées et présentes. C’est beaucoup pour ce film, si accessible au premier abord, mais qui, visionné comme un documentaire, livre des trésors d’information sur son époque.

L’édition est richement dotée d’un deuxième DVD : un making-of de 35 mn « Autour du film » très intéressant avec l’équipe créatrice (hormis les Beatles) ; « Autour des Beatles » un recueil moins intéressant de témoignages ; le scénario au format PDF, un livret de 16 pages en français sur le tournage et l’accueil du public français, et bien d’autres petites choses même superflues propres à satisfaire les fans exigeants.

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter

Laisser un commentaire