Recherchez

Rencontre avec Bobby Cronin, auteur-compositeur américain

Le lundi 3 avril 2017 à 9 h 08 min | Par | Rubrique : Rencontre

Bobby Cronin (c) DR

Bobby Cronin, quel est votre parcours ? Comment est né votre désir d’écrire pour le théâtre musical ?
Je viens de Boston, je suis le plus jeune d’une fratrie de cinq, dans une famille ouvrière catholique irlandaise. Apparemment, j’ai chanté avant de parler. J’ai toujours aimé la musique mais ce n’était pas bien vu dans ma famille. Mais je me suis accroché à mes rêves et j’ai trouvé le moyen d’apprendre mon art, notamment à Yale University.
Je me souviens très bien de la première fois que j’ai entendu une chanson d’un musical. J’avais environ six ans et ma mère chantait « Bosom Buddies » de Mame avec son amie pour un évènement caritatif à l’école. La chanson était très différente de la musique pop, rock, disco ou rétro qu’on écoutait chez moi. Je lui ai demandé ce que c’était et elle m’a répondu : « ça vient d’un musical, quand on utilise de la musique et des chansons pour raconter une histoire ». A partir de là, j’ai écouté Annie, et le reste fait partie de l’histoire !
J’ai commencé ma carrière comme acteur et metteur en scène. J’ai changé de voie en 2007 quand  les gens ont commencé à entendre les chansons que j’écrivais comme un hobby. En fait, j’ai écrit des chansons dès mon enfance. Je mettais en musique des articles que je lisais dans les journaux. J’inventais des chansons pour exprimer mes sentiments. Je l’avais toujours fait mais je ne l’avais jamais partagé.

Quelles sont vos influences dans le théâtre musical ?
J’aime Jeanine Tesori qui adapte toujours son style à la spécificité de chaque projet. J’aime tout ce que font Ahrens et Flaherty. La nature épique de Webber et ses somptueuses mélodies. Le style accrocheur de Jerry Herman. Les hymnes rock de Jonathan Larson. Les chansons-monologues de Jason Robert Brown, influencées par la pop, avec leurs magnifiques mélodies. L’originalité de William Finn alliée à sa capacité à nous tirer des larmes. Lin-Manuel Miranda m’inspire incroyablement avec tout ce qu’il fait ! Et, bien entendu, le grand Sondheim. J’ai aussi écouté en boucle The Secret Garden, Les Mis et Miss Saigon quand j’étais étudiant. J’ai été très influencé par la force de Rent. Et Parade. Et le travail visuel lié à la narration dans The Who’s Tommy m’a marqué à jamais.

Comment définiriez-vous votre style ?
J’essaie d’attribuer une couleur musicale à chaque projet. J’ai eu la chance de travailler dans le cinéma également et cela a influencé mon écriture théâtrale. Je me définis comme « contemporain ». Je dirais que j’aime les choses qui accrochent le public, tant dans les paroles que la mélodie. J’aime le surprendre avec une fin inattendue ou une coda, pour remettre en question ce qu’il pense connaître.
J’écris en partant de la perspective d’un personnage, en me glissant dans sa peau, sachant qu’à un moment donné, les enjeux dans une scène deviennent trop importants, ce qui l’oblige à chanter. Le personnage doit avoir besoin de quelque chose, ou alors un sentiment extrêmement important à exprimer : un premier amour, un moment de célébration, ou une question qu’il se ose à propos d’une décision à prendre, etc.

Pouvez-vous nous parler de votre tournée internationale ?
J’ai été en contact avec des artistes très talentueux via Skype et je suis surexcité à l’idée de faire cette tournée. Participer à des questions-réponses sera fun, j’adore expliquer au public d’où est venue l’idée pour telle ou telle chanson. Il y a de nombreuses chansons de mes projets Mary & Max et The Cover qui seront interprétées pour la première fois ainsi que des chansons de mes films. Je suis tellement content de les interpréter en live plutôt que dans un studio d’enregistrement, même si c’est un de mes endroits préférés !

Retrouvez Bobby Cronin (avec Kim Andematten, Frédéric Brodard, Clara Chevallerau, Jessica Gabrielle, Aude Gilliéron, Bastien Jacquemart, Lisandro Nesis, Perle Solvès) aux évènements suivants :
5 avril 2017, 16 h : Concert à ONO (Bern – Suisse)
6 avril 2017, 20 h : Concert à CPO (Lausanne – Suisse)
7 avril 2017 : Master class de Bobby Cronin sur les Pop Songs (Lausanne – Suisse)
9 avril 2017 : New Musical Theater Workshop de Broadway au Carré’s sur le répertoire de Bobby Cronin (Paris – France)
10 avril 2017, 19 h 30 : Broadway au Carré –  Comédie Nation, 77 rue de Montreuil, 75011 Paris
19 avril 2017, 20h : Concert à The Green Room 42 (New York – USA), gala caritatif pour the Humane Society

 

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , , , ,

Laisser un commentaire