Recherchez

Résiste (Critique)

Le samedi 18 juin 2016 à 6 h 28 min | Par | Rubrique : Critique, Théâtre musical

Lieu : Palais des Sports - 1, place de la Porte de Versailles - 75015 Paris - M° et Tramway Porte de Versailles.
Dates : Du 03 juin 2016 au 02 juillet 2016.
Horaires : Mardi, jeudi, vendredi et samedi à 20h. Samedi 15h. Dimanche 16h.
Tarifs : De 42 € à 95 €.

resisteRésumé : Résiste est la première comédie musicale écrite avec les plus grands succès de Michel Berger et France Gall.
Ecrit par France Gall et Bruck Dawit, Résiste reprend une vingtaine de chansons composées par Michel Berger (Résiste, Débranche, Musique, Si maman si, La Groupie du Pianiste, Ella elle l’a, Viens je t’emmène, Ils jouait du pianon debout…), pour raconter l’histoire de Maggie, jeune fille travaillant dans une boîte de nuit et rêvant de prendre son envol.

La jeune troupe de chanteurs, comédiens et danseurs de Résiste est dirigée par Ladislas Chollat, metteur en scène particulièrement remarqué ces dernières années, et couronné par le Molière 2014 du meilleur spectacle pour Le Père de Florian Zeller.

Marion Mottin, que l’on a vu danser et collaborer avec Madonna, Stromaé, Angelin Preljocaj, Christine & The Queens) signe les chorégraphies de Résiste.

Notre avis : La très belle mise en scène de Ladislas Chollat allie avec beaucoup de naturel les séquences sur scène et celles enregistrées en vidéo projetées sur écrans géants. Celles-ci s’intègrent parfaitement au spectacle, créent une mise en abîme émouvante et fluidifient une narration parfois confuse. Les comédiens sont tous investis, chacun se voit attribuer un parcours personnel qui fait qu’en plus de l’action principale il se passe beaucoup de choses sur le plateau.

Les décors d’Emmanuelle Roy sont très beaux et évoluent au fil du spectacle, ils créent pour chaque chanson un espace différent et alliés aux lumières de Jacques Rouveyrollis et aux chorégraphies de Marion Motin, ils font de Résiste une très grande réussite visuelle. Même si les chorégraphies s’apparentent plus à celles d’un concert qu’à celles d’une comédie musicale, l’espace est utilisé dans sa totalité et les scènes de groupe sont fascinantes : chaque danseur garde son individualité tout en participant à un effet d’ensemble très bien synchronisé.

Le choix des chansons est judicieux, même si certaines ont bien du mal à s’intégrer pleinement à l’histoire. On oscille entre succès incontournables et chansons plus confidentielles (voire inédite pour l’une d’entre elles) et on a beaucoup de plaisir à les entendre sur scène. On regrettera juste un manque d’originalité dans les interprétations et les orchestrations qui sont trop proches des versions originales pour s’en démarquer vraiment et trop éloignées pour ne pas faire ressentir le manque des voix de Michel Berger et de France Gall.

On saluera la très belle idée de faire de Résiste une chanson mélancolique, à un moment particulièrement émouvant, malheureusement la tentative tourne court, dès le deuxième couplet le public est invité à se rassembler devant la scène pour ne plus du tout assister à une histoire qui nous est contée, mais à un concert. Ces quelques défauts ne font pas oublier les innombrables moments magnifiques de ce spectacle, parmi lesquels on retiendra le Papillon de nuit de Corentine Collier (Angélina) et La groupie du pianiste de Gwendal Marimoutou (Tennessee).

Résiste est un spectacle beau et entrainant qui met de bonne humeur et donne envie de réécouter tout France Gall et Michel Berger.

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , , , , ,

Laisser un commentaire