Recherchez

Saturday Night Fever… Regard en Coulisse vous révèle le casting intégral !

Le mardi 11 octobre 2016 à 23 h 49 min | Par | Rubrique : En bref

Le Palais des Sports s’apprête à trembler et à vivre de chaudes soirées dans quelques semaines…
Dès le 9 février prochain, l’enceinte accueillera en effet la version spectacle de Saturday Night Fever, la Fièvre du Samedi soir. Le film –véritable mythe cinématographique– fut un carton au cinéma. Écoulée à plus de quarante millions d’albums dans le monde, sa bande originale avec ses tubes légendaires a marqué des générations, faisant des Bee Gees les rois du disco. « Stayin’ Alive », « Night Fever », « How Deep Is Your Love »… aucune œuvre ne comptabilise autant de hits, déclenchant toujours la même ferveur quarante ans après la sortie du long-métrage.  C’est donc un mythe qui va prendre vie sur scène dans quelques mois, à travers cette création française et dont les premiers extraits présentés lundi 10 octobre ont unanimement déclenché l’enthousiasme. Car le spectacle promet d’être électrique et puissant, servi par un casting de chanteurs et de danseurs trois étoiles, de très haut niveau.

Fauve Hautot et Nicolas Archambault (c) Regard en Coulisse

Fauve Hautot et Nicolas Archambault (c) Regard en Coulisse

Regard en Coulisse vous révèle en exclusivité les noms des futurs artistes. Ainsi, Fanny Fourquez (Love Circus, D.I.S.C.O.) sera Annette, Gwendal Marimoutou (Résiste) sera Monty- le Dj, Vinicius Timmerman (Next Thing You know) sera Bobby, l’ami du héros. A leurs côtés, le public retrouvera le trio Nevedya, Flo Malley (Salut les Copains, Love Circus) et Stéphan Rizon (vainqueur de la première saison de The Voice)…
Quant à Stéphanie et Tony, ils n’ont pas été choisis par hasard, comme nous le dévoile le metteur en scène Stéphane Jarny : « Lorsque l’on a commencé à travailler sur le projet, j’ai dit aux équipes créatives : ‘le film raconte un concours de danse, nos premiers rôles ne doivent donc pas être des chanteurs mais des danseurs-comédiens’. Et qui aujourd’hui est la danseuse la plus populaire de France ? Fauve Hautot. » Le directeur artistique du show poursuit : « Aux côtés de Fauve, il me fallait un Tony qui soit l’un des meilleurs du monde. Quitte à aller le chercher très loin. » C’est donc au bout du monde que les producteurs l’ont trouvé. Ce Tony Manero, immortalisé au cinéma par John Travolta, sera Nicolas Archambault. Inconnu en France, le canadien est une star outre-Atlantique. Danseur, chorégraphe, artiste multi-facettes, il a notamment collaboré avec Madonna ou Janet Jackson. Fan du off-Broadway, mais aussi de Broadway, « J’adore Sleep No More, Fuerza Bruta, The Incident of The Dog In The Night, ou Book of Mormon », il n’a pas passé d’audition pour le rôle, comme il l’a avoué à Regard en Coulisse : « Le spectacle est venu à moi. A Montréal, j’ai rencontré Roberto Ciurleo (l’un des producteurs, ndlr) à qui plusieurs personnes avaient parlé de moi. Ma première réaction lorsqu’il m’a proposé le show a été d’être flatté, de le remercier et de lui dire non ! Il m’a alors présenté le spectacle, son envie, son ambition et j’ai aussitôt changé d’avis ! C’est l’approche originale du show, le souci du détail, la volonté de conserver la vraie bande-son, tous les titres en anglais notamment, qui m’ont plu. Et bien sûr l’idée de travailler avec Fauve, que j’avais eu l’occasion de rencontrer il y a quelques années ». La célèbre danseuse fera son grand début dans un spectacle musical. Une perspective qui la réjouit : « Mon challenge sera de « performer » toujours plus fort en danse, et de « performer » en comédie parce que ce sera mes premiers pas. Je vais de temps en temps voir des spectacles musicaux, le dernier que j’ai vu c’est Oliver Twist que j’ai trouvé superbe car il y a un vrai fil rouge. Dans n’importe quel spectacle, j’aime quand il y a un fil rouge. J’aime quand on comprend ce qu’il se passe, et j’aime quand c’est ludique. Le côté rock, énergique et électrique, tout ce qui est dans La Fièvre du Samedi soir me permet d’être celle que j’ai envie d’être en scène. C’est ce qui me plaît dans ce show. »

La troupe de  Saturday Night Fever (c) Regard en Coulisse

La troupe de Saturday Night Fever (c) Regard en Coulisse

Au total, 25 artistes se retrouveront sur scène, dont certains danseurs qui accompagnent actuellement la chanteuse Christine and the Queens dans sa tournée. La scénographie est signée par Stéphane Roy et la mise en scène Stéphane Jarny, (à qui l’on doit les très réussis Salut les Copains, D.I.S.C.O. et Love Circus). « La fièvre du samedi soir va être un grand show musical, festif, avec de gros effets visuels » a t-il accepté de dévoiler. « Naturellement, le fameux concours de danse au son des tubes des Bee Gees sera là, avec sa piste à damiers mais nous allons aller plus loin dans la mise en scène. Un système de plaque tournante et de scènes mobiles permettra ainsi au public de se retrouver au cœur des scènes cultes du film. Avec ces décors pivotants et ce dispositif inédits nous pourrons, par exemple, passer de la boite de nuit à la chambre de Tony.  Encore plus que dans mes spectacles précédents, j’ai envie que ce soit magique !  » Des boules à facettes géantes devraient même se retrouver au milieu du public…

 « Je pense que nous allons offrir au public une ambiance jamais vue. Un vrai spectacle ‘feel-good’ »… Le producteur Roberto Ciurleo s’y voit déjà. Vivement février, la fièvre va monter, monter…

Retrouvez le premier clip du futur show :

Image de prévisualisation YouTube

Saturday Night Fever
Dès le 9 février au Palais des Sports, puis en tournée dans toute la France, jusqu’en janvier 2018.
Informations et réservations sur: http://www.saturdaynightfever.fr/

Articles liés :

Exclu : découvrez "On est chaud" du musical "The Full Monty" dans son intégralit...
Les 2G (Critique)
Salut les copains, le spectacle musical (Critique)
D.I.S.C.O. (Critique)
Lola Ces, attention croqueuse d’hommes !
Gwendal Marimoutou en tournée avec Résiste

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , , , , , , , ,

Laisser un commentaire