Recherchez

Sébastien Lancrenon : un auteur français dans le West End

Le samedi 8 avril 2017 à 11 h 07 min | Par | Rubrique : Rencontre

Sébastien Lancrenon, pouvez-vous nous parler de votre parcours, votre formation ?
Je viens de la musique classique. Avant de m’installer à Londres pour me consacrer à temps plein à The Braille Legacy, j’étais le directeur de Radio Classique en France (groupe LVMH). J’ai découvert la comédie musicale lorsque je faisais mon service national à Londres ; j’ai été fasciné par l’excellence des anglais dans ce domaine. J’ai alors su que c’était ce que je voulais faire.

Qu’est-ce qui vous a donné envie d’écrire sur Braille ?
Son refus de la fatalité et la dimension épique de son histoire. C’est le combat d’un génie français qui par son courage et sa détermination a changé le monde et libéré les aveugles. Et il invente son alphabet à l’âge de quinze ans seulement ! Au delà du braille, c’est d’abord l’histoire d’un garçon qui veut avoir dans la vie les mêmes chances que les autres. C’est un spectacle sur la différence, la tolérance et le refus de la fatalité. The Braille Legacy porte les valeurs de notre République. Une des scènes se passe à l’Assemblée Nationale et s’intitule « Liberté, Egalité, Fraternité », chantée par Jérôme Pradon qui joue le rôle du Docteur Pignier, mentor de Louis Braille.

 

Jack Wolfe et Jérôme Pradon dans The Braille Legacy (c) Crédit photos : Scott Rylander

Comment en êtes-vous arrivé à le présenter aujourd’hui au Charing Cross Theatre ?
Cela fait deux ans que je travaille à Londres sur le développement. La production au Charing Cross Theatre est le résultat de plusieurs workshops et d’un grand showcase présenté l’année dernière au Savoy Theatre devant l’industrie du théâtre musical. Nous avions eu d’excellents retours et cela nous a permis d’avancer en équipe avec le traducteur Ranjit Bolt (Tartuffe, Le Cid, Cyrano de Bergerac), le metteur en scène Thom Southerland, directeur artistique du Charing Cross Theatre (Titanic, Ragtime) et l’orchestrateur Simon Lee (Evita, The Sound of Music, Jesus Christ Superstar). Avant cela, avec Jean-Baptiste Saudray [NDLR : compositeur], nous avions consacré deux années pour écrire la version originale française.

Comment définiriez-vous ce musical ?
Un hymne à la liberté, à l’émancipation et à la tolérance.

The Braille Legacy, jusqu’au 24 juin 2017 au Charing Cross Theatre, Londres.

Articles liés :

Le phénomène Chance
Jesus Christ Superstar
Galerie photos : Répétitions de la grande fête du théâtre musical
Mamma Mia! : Good bye Paris, hello la France !
Suisse - Jekyll & Hyde (La Chaux-de-Fonds)
Londres - Retour sur la première soirée des West End Frenchies

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , , ,

Laisser un commentaire