Recherchez

Soirée « Humour musical » au Petit Journal

Le mardi 21 janvier 2014 à 11 h 51 min | Par | Rubrique : Critique, Divers

Lieu : Petit Journal Montparnasse - 13 rue du Cdt Mouchotte 75014 PAris - Métro Montparnasse, Gaité
Dates : 13 février 2014
Horaires : 21 h 30

cabaret-petit-journal1ere formule : Dîner concert avec boisson
Mise en bouche, plat, dessert, bière (25cl) ou verre de vin (14cl) ou eau minérale (50cl), café, concert TARIF :  60€

2ème formule : Concert + 1 conso
Hors cocktail. Les places assises seront attribuées en priorité aux personnes ayant réservé pour le dîner-concert TARIF : 20€

3eme formule : Concert + 1 conso Tarif réduit
hors cocktail Pour les – de 25 ans, étudiant, demandeur d’emploi

Les places assises seront attribuées en priorité aux personnes ayant réservé pour le dîner-concert TARIF : 15€

* En première partie , TONYCELLO dans « Chansons pauvres … à rimes riches », qui vient d’avoir « les P’tits Molières du meilleur spectacle musical »

Tonycello, maître dans l’art de la dérision, chansonnier amuseur et charmeur, clown tendre et hilarant dans « Chansons pauvres… à rimes riches ! »
Il nous offre un spectacle truculent, audacieux, irrévérencieux, une sorte d’hurluberlu lunaire, le Pierre Richard du violoncelle qui manie aussi bien les mots que l’archet.
Au programme Boby Lapointe, Brassens, Brel revisité, Gainsbourg, Éric Toulis,…

« Depuis Maurice Baquet jamais on n’avait vu un violoncelliste plus inouï» (Le Canard Enchaîné) .

* Et en deuxième partie , Fabrice EULRY dans « Déconcerto pour un seul homme ! »
Et Fabrice Eulry dans « Déconcerto pour un seul homme » Acrobate du clavier, improvisateur fou, ce surdoué du piano est aussi un gagman malicieux. Il détourne la musique classique, fait swinguer les airs populaires, recolore les standards de la chanson française…
Jazz, boogie-woogie, rock’n’roll, musique russe ou africaine, salsa, tout y passe… Fabrice Eulry, le meilleur des pianistes actuels, le plus explosif et le plus créatif.

« Un phénomène qu’on vous dit… de la dynamite en barre montée sur une paire de ressorts… le talent à l’état pur» (La Dépêche du Midi)

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags :

Laisser un commentaire