Entre le 18 février et le 11 mars 2000

Opéra Bastille, place de la Bastille, 75011 Paris (M° Bastille)
Représentations les 18 et 23 février, 1, 4, 8 et 11 mars 2000 à 19 h, matinée le 27 février 2000 à 15 h
Prix des places : 670 F, 550 F, 465 F, 355 F, 220 F, 150 F, 60 F
Réservation : 0 836 69 78 68 (2,23 F/mn)
 
LA GUERRE ET LA PAIX
 
Opéra en deux parties et treize tableaux de Serguéi Prokofiev, livret du compositeur et de Myra Mendelssohn
Direction musicale : Gary Bertini, mise en scène : Francesca Zambello
Avec : Nathan Gunn, Olga Gouriakova, Margarita Mamsirova, Leonid Bomstein, Vsevolod Grivnov, Elena Obraztsova, Mikhail Kit, Anthony Griffey, Elena Zaremba, Stefan Margita, Alexandre Morozov, Evgueni Polikanine, Sofia Aksenova, Stanislas Schwets, Susanna Poretsky, Leonid Zimnenko, Vladimir Matorine, Mzia Nioradze, Larissa Zouïenko, Tigran Martirossian, Andrei Batourkine, Konstantine Ploujnikov, Peter Sidhom, Vladimir Matorine, Valeri Serkine, Alexandre Ekaterininski, Wassyl Slipak, Andréi Slavny, Anatoli Kotcherga, Alexandre Podbolotov, Vassili Gerello, Piotr Glouboki, Youri Chkliar, Josep Miquel Robot, Pascal Meslé, Robert Brubaker, Mihajlo Arsenki, Nicolay Handjiev, Jean-Pierre Trevisani, Kevin Greenlaw, Irina Tchistiakova, Igor Matioukhine, Konstantine Ploujnikov, Catherine Hirt
Orchestre de l'Opéra National de Paris

 

 

 

Pour en savoir plus sur les autres opéras mis en scène par Francesca Zambello à l'Opéra National de Paris cette saison, rendez-vous sur la rubrique Spectacle à l'affiche ou cliquez sur Turandot, Dialogues des carmélites ou Salammbô.

Pour visiter le site officiel de l'Opéra National de Paris, cliquez ici.

 

Le roman de Tolstoï est l'une des plus grandes oeuvres de la littérature mondiale qui mêle scènes d'épopée (l'Europe coalisée contre Napoléon) et scènes intimistes d'une grande profondeur psychologique (les amours du prince André Bolkonski et Natacha Rostov). Il fallait bien un autre Russe - ah, la fameuse âme slave ! !- pour adapter La guerre et la paix sur la scène opératique. C'est donc Prokofiev (en délicatesse à l'époque avec les autorités soviétiques) qui s'y est collé. Cette grande fresque aux multiples rôles chantés et à la figuration nombreuse fera son entrée au répertoire de l'Opéra National de Paris cette saison. Elle en marquera d'ailleurs très certainement le point d'orgue. Quant à la mise en scène, elle sera signée Francesca Zambello, décidément très à la fête cette anée puisque, outre cette oeuvre, elle a également dirigé Turandot, Dialogues des carmélites et Salammbô.