Recherchez

Stephen Roberts : Danser avec Mary Poppins !

Le lundi 19 novembre 2012 à 16 h 00 min | Par | Rubrique : Portraits, Talent à suivre

Stephen Robert © DR

Mary Poppins est votre première tournée « nord-américaine », comment en êtes-vous arrivé à intégrer cette troupe ?
Cette troupe dont je fais partie a débuté les répétitions en décembre 2011 à New York. Ce qui est merveilleux, c’est que nous avons pu apprendre le spectacle au même moment et tous ensemble. De plus, les artistes qui ont fait la tournée avant nous ont pu apporter leur aide à ceux qui n’avaient pas l’expérience de tournée. Lorsqu’un comédien est en tournée, la troupe devient sa nouvelle famille, car nous devenons très proches les uns des autres par les échanges que nous avons sur une base quotidienne.

Vous êtes l’  « Assistant Dance Captain » de la comédie musicale Mary Poppins. En quoi cela consiste ?
Un « Assistant Dance Captain » aide le « Dance Captain » à donner des notes et des corrections aux membres de l’ensemble. C’est notre travail de maintenir l’intégrité des numéros de danse et de tous mouvements de groupe sur scène. Quand nous apercevons un problème avec un mouvement ou la chorégraphie, nous essayons de trouver une solution pour aider les comédiens à régler ce problème tout en prenant en considération les intentions du metteur en scène et du chorégraphe. Ensuite, nous travaillons avec le régisseur pour trouver des solutions pour aider les comédiens(nes). Également, nous enseignons aux doublures tous les mouvements de danse qu’ils doivent savoir. Si le chorégraphe pouvait voyager en tournée avec nous, c’est lui qui accomplirait ces tâches. Mais, parce que l’équipe de création ne fait pas la tournée, c’est nous qui nous chargeons de maintenir ses intentions.

Êtes-vous continuellement en apprentissage côté danse ?
Nous avons appris toutes les danses pendant les répétitions à New York. Pendant ces répétitions techniques, quelques modifications ont été apportées et après le soir de la première, le spectacle était fixé – c’est-à-dire qu’il ne change plus -. La cohérence fait partie des spectacles de tournée. Nous nous efforçons de présenter le même show en tout temps, chaque fois que nous sommes sur scène et ce, du premier jusqu’au dernier spectacle.

Vous êtes, aussi, la doublure de Bert. Avez-vous le plaisir de jouer ce rôle régulièrement ?
J’ai joué Bert trois fois à Las Vegas. Pour moi, être une doublure est un grand défi autant qu’un grand honneur. J’aime dire que « le premier spectacle » que j’ai fait comme doublure de Bert comportait quelques erreurs. Mais au deuxième, j’en avais déjà réglé plusieurs. Et, finalement,  au troisième, je jouais un Bert comme il devait l’être.

S’adapter à une vie de tournée, c’est un processus facile ?
J’aime dormir dans les hôtels. J’aime découvrir de nouveaux restaurants. J’aime également visiter les divers musées de chaque ville. Il faut dire que j’aime voyager et explorer ces nouvelles villes. C’est pour ça que j’aime la vie de tournée. Je suis très heureux. J’ai eu la chance de voir les États-Unis, tout en faisant un emploi que j’adore ; mais, malgré tout, ma famille, mes amis et le Canada me manquent beaucoup. Je suis heureux d’être à nouveau ici.

Quels conseils donneriez-vous à un jeune danseur qui veut faire carrière dans la comédie musicale ?
Je lui conseillerais d’abord de s’entrainer le plus possible et de croire en lui-même. Et, finalement, de ne jamais oublier que l’Univers travaille pour lui en tout temps et qu’il va prendre soin de lui !

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire