Recherchez

Sur la route avec Sébastien Agius et Roxane Le Texier

Le vendredi 26 juin 2015 à 8 h 19 min | Par | Rubrique : Rencontre

Roxane Le Texier et Sébastien Agius (c) DR

Roxane Le Texier et Sébastien Agius (c) DR

Comment est-née l’idée du Liberty Tour ?
Sébastien Agius : On sortait de l’aventure 1789 et on avait envie de revenir à quelque chose de proche de nous, d’authentique dans notre rapport à la musique : raconter nos chansons, prendre nos instruments… Donc cette idée nous est apparue, on adore l’aventure et le fait de prendre la route, de partir à la rencontre d’autres cultures… La scène a toujours été notre espace d’expression, alors on a eu envie de créer une « scène itinérante » à l’aide de notre combi VW.
Roxane Le Texier : C’était aussi un bon moyen d’aller à la rencontre des gens qui nous suivent depuis le début et qui habitent aux quatre coins de la France et en Belgique. La prochaine étape serait de faire grandir le projet afin que le Liberty Tour devienne un vrai festival itinérant : les gens pourront nous suivre avec leurs véhicules (vintage ou non!), nous inviterons d’autres artistes…

Quel est le style de votre répertoire ?
Sébastien : On se situe dans un répertoire pop folk ; nous chantons tous les deux, je suis à la guitare et Roxane au ukulélé. Ce sont deux instruments très pratiques pour voyager !
Roxane : Notre musique s’inspire d’artistes tels que Janis Joplin, Bob Dylan, Cat Stevens, Yael Naïm… dont on reprend quelques morceaux, et on chante également plusieurs de nos morceaux que l’on a écrits et composés en duo. Tout cela donne à cette aventure un cachet assez seventies remis au goût du jour !

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans cette démarche ?
Roxane : C’est l’idée de partir un peu à l’aventure sans trop savoir où l’on va. On organise quand même les concerts à l’avance avec différents établissements ou mairies mais tout ce qui se passe entre les concerts, c’est l’inconnu : où est-ce qu’on va dormir, comment va se passer l’accueil dans telle ou telle ville… Se laisser porter donne souvent lieu à de belles surprises et rencontres !
Sébastien : On peut partager notre musique avec tout le monde. C’est surprenant de voir comment elle ouvre notre rapport aux autres. Lorsqu’on arrive dans un village où les gens ne nous connaissent pas forcément, le fait de nous voir devant notre combi VW avec nos instruments leur donne assez vite le sourire ! L’ambiance du Liberty est vraiment chaleureuse et détendue.

Quel souvenir gardez-vous de votre expérience sur 1789, les Amants de la Bastille ?
Roxane : Entre le premier jour, celui de l’annonce des résultats du casting, et le jour de la dernière au Palais des Sports, il s’est passé trois ans. Trois ans pendant lesquels j’ai appris énormément de choses, humainement et artistiquement, et j’ai rencontré des gens formidables dans la troupe, l’équipe artistique… J’ai adoré mon rôle de Marie-Antoinette et, surtout maintenant avec le recul, je me rends compte de la chance que j’ai eue de jouer dans ce spectacle. J’en suis très reconnaissante.
Sébastien : Ça a été une aventure très forte en tous points. On a tissé des liens entre artistes ainsi qu’avec notre public, et on s’est nourri de cette expérience pour grandir davantage. On a eu le privilège d’incarner des rôles forts avec de vrais grands et beaux tableaux. C’est toujours un plaisir de travailler avec des gens de qualité sur un beau spectacle.

Pour connaître les dates de la tournée, rendez-vous sur le site du Liberty Tour.
A noter que tous les concerts sont gratuits (sauf le 10 juillet à Marseille qui est un dîner-croisière-concert).
Concert au Réservoir, 16 rue de la Forge Royale, 75011 Paris, 1er juillet à 20.30. Tarif : 10€. Tel : 01 43 56 39 60

Sébastien Agius et Roxane Le Texier (c) DR

Sébastien Agius et Roxane Le Texier (c) DR

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , ,

Les commentaires sont fermés.