Recherchez

Tap dogs (Critique)

Le mardi 1 avril 2014 à 8 h 19 min | Par | Rubrique : Critique, Spectacles divers

Lieu : Folies Bergère - 32 rue Richer - 75009 Paris - M° Cadet ou Grands Boulevards.
Dates : Du 18 mars 2014 au 13 avril 2014.
Horaires : Du mardi au samedi à 20h30. Le samedi à 16h. Le dimanche à 15h et 19h.
Tarifs : De 35 € à 95 €.

tap-dogsLes Tap Dogs ce sont huit jeunes gaillards bien de notre temps en jeans déchirés et chemises de bûcherons qui frappent le bois et la tôle d’acier d’un décor post-industriel. Véritables athlètes de la scène, bourrés de talent et d‘humour, ils libèrent une énergie communicative qui électrise le public toutes générations confondues. Le cocktail est explosif : rythme, virtuosité, énergie souriante et optimisme.

 

Notre avis : Voilà un concentré d’énergie… Six artistes se démènent pendant une heure et demie quasiment sans reprendre leur souffle et souvent coupant le nôtre. Leurs claquettes spectaculaires et énergiques, qui feraient passer Gene Kelly pour un agréable danseur de salon, percutent, choquent, éclaboussent. Ce type de claquettes de rue possède ses maîtres, son langage et la troupe de Tap Dogs maintient le cap. C’est une violence dénuée de vulgarité dont il est question : tout passe dans le fait de frapper le sol, dans un rythme parfait. Rien ne dépasse de ce show millimétré, c’est un peu la limite du genre. La troupe, fort agréable surprise, n’est pas composée de bellâtres, mais d’un mélange de physiques qui rappellent un peu le casting de The Full Monty. Ces sportifs ont en commun un sens du rythme, de l’écoute et un perfectionnisme à toute épreuve. La présence féminine est musicale puisque deux percussionnistes viennent compléter la formation (même si l’essentiel de la bande son est sur bande). Un spectacle tonique, comme le veut la tradition.

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : ,

Un commentaire
Laisser un commentaire »

  1. J’ai passé une excellente après-mid au Folies Bergère hier. Le spectacle tient en effet toutes ses promesses (et oui, je me suis fait saucé, mais je ne leur en veut pas). Ça a été une joie de revoir ce show sui a révolutionné le monde des claquettes.

    J’aurais cependant une petit reproche à fiare : Il n’y avait pas de stand de merchandising : pas de DVD (j’aurais bien voulu pourtant remplacer ma vieille cassette VHS achetée au siècle dernier), pas de T-Shirt, et surtout pas de programme à acheter. Ça avait déjà été le cas pour Spamalot. Une belle opportunité de manquée, je toruve. Mais heureusement, le spectacle compensait tout.

Laisser un commentaire