Recherchez

Thomas Maurion : le trublion Tonino de Cendrillon

Le vendredi 4 décembre 2009 à 10 h 48 min | Par | Rubrique : Talent à suivre

thomas maurion

Thomas Maurion dans le rôle de Tonino (Photographe : Matthieu Dortomb)

Racontez-nous un peu votre parcours et cette expérience.
Tout a commencé quand je suis monté à Paris pour suivre des cours de comédie, j’ai intégré une école de cinéma quand j’ai décroché la voix de Tintin pour des jeux vidéos. Ensuite, tout s’est enchaîné, j’ai commencé à passer des auditions, à décrocher des rôles dans des séries (comme Profilage ou Famille en ligne pour TF1) et au théâtre avec Torch Song trilogie au 20ème théâtre. Ce fut ma première vraie expérience au théâtre qui m’a permis de rencontrer mon agent actuel. Ensuite, j’ai participé à Belles Belles Belles à l’Olympia. J’en garde un très joli souvenir, notamment sur un plan humain où j’ai rencontré des amis que je garde encore précieusement aujourd’hui, mais aussi sur un plan professionnel. Nous avons suivi six mois de formation en danse et en chant. Ce fut extrêmement enrichissant.

Comment avez-vous découvert la comédie musicale ?
Quand j’avais cinq ans, mes parents m’ont emmené voir Emilie Jolie et ce fut une véritable révélation. C’est là que j’ai su que je voulais faire ce métier. J’en garde un souvenir très ému. Et puis, j’ai eu la chance de beaucoup voyager en Angleterre et aux USA où j’ai vu pas mal de comédies musicales comme Les Misérables ou Cats.  D’ailleurs, j’ai gardé cette habitude. Dernièrement, je suis allé voir Shrek à New York, Sister Act et Hairspray à Londres. Je suis amoureux des comédies musicales à l’anglo-saxonne.

Quel rôle rêvez-vous de jouer ?
Le rôle de Pinocchio, dans Shrek. C’est un rôle comique, très drôle, avec une part belle à la comédie et à l’humour. Les rôles de jeunes premiers comme Marius dans Les Misérables ne m’intéressent pas. J’aime les rôles comiques où on peut créer autour.

Le rôle de Tonino  va dans ce sens d’ailleurs, comment l’avez-vous décroché ?
Je connaissais Agnès Boury pour avoir travaillé avec elle sur Panique à bord en remplacement de Vincent Heden et sur Les Hors la loi. C’est elle qui est venue m’en parler quand elle était en casting. Elle m’a demandé de venir auditionner. Elle pensait que je pouvais apporter ma pâte au personnage.

Comment avez-vous abordé le fait de jouer pour des enfants ?
On a abordé le spectacle comme n’importe quelle autre pièce. Cendrillon sort un peu du lot des spectacles pour enfants car il y a assez peu d’interactivité avec les enfants. En revanche, le spectacle joue sur le côté décalé, cartoonesque, et propose plusieurs degrés de compréhension.

Votre personnage a été créé pour cette version, comment avez-vous travaillé avec Agnès Boury ?
C’est un bonheur de travailler avec elle. Toute la troupe s’est tout de suite mise au travail sans réserve. Elle encourage toutes les audaces et assume tout à fait le côté premier degré de la pièce. Agnès Boury a son univers, ses idées auxquelles j’adhère complètement. Ce qui est très agréable quand on travaille avec elle, c’est qu’elle nous laisse beaucoup de liberté, tout en nous recadrant. Elle a le don de mettre les artistes en confiance.

On vous voit régulièrement dans Chante, une série diffusée le samedi matin. Le travail sur la comédie est-il très différent sur une série que sur un spectacle comme Cendrillon ?
La différence entre les deux est colossale. Pour Cendrillon, nous avons disposé de deux mois de répétitions alors que pour une série, le rythme est très serré, il faut être efficace dès la première prise. Pour Cendrillon, nous avons eu le temps de fouiller nos personnages, de chercher, de tester. De plus, nous continuons encore de les faire évoluer. Le spectacle vivant est perfectible, on peut toujours peaufiner, alors que pour une série quand c’est tourné, c’est tourné… Ce sont deux mondes très différents, mais je passe de l’un à l’autre en m’adaptant sans difficulté.

Que vous apporte cette expérience ?
C’est un vrai bonheur de travailler avec Agnès dont j’admire le travail, de jouer à Mogador que j’ai découvert pour la première fois en 1993 en y voyant Starmania. C’est une expérience de scène très formatrice, le rôle est génial. Je continue d’apprendre en jouant. Je prends aussi plaisir à retrouver les enfants à la sortie des artistes. Leur réaction est très touchante. C’est un public très enthousiaste et sincère.

Avez-vous d’autres projets à venir ?
Oui, après Cendrillon, je vais tourner la saison 4 de la série Chante, ainsi qu’un téléfilm au mois de mars. Je prépare également plusieurs projets pour la rentrée prochaine.

Articles liés :

L'équipe de Anges et Démons - Anges, démons et démiurges
Découvertes DIVA 2010
La comédie musicale "Shrek" à Londres : c'est confirmé !
La Revue des Ambassadeurs
Les marionnettes de Salzburg (Critique)
La distribution complète de Emilie Jolie dévoilée

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , , , , , , , ,

Laisser un commentaire