Recherchez

Till We Meet Again

Le dimanche 18 octobre 2009 à 10 h 16 min | Par | Rubrique : Zoom

Jane Hackett, Pierre Lenoir, Stephanie McNamara, Michael Daniel Murphy, Amanda Leblanc © Shane Kelley

Jane Hackett, Pierre Lenoir, Stephanie McNamara, Michael Daniel Murphy, Amanda Leblanc © Shane Kelley

Création  :  David J. Langlois
Mise en scène :  Heather Markgraf Lowe
Direction musicale  :  Marian Siminski
Éclairages : Eric Mongerson
Costumes : Karen Pearce
Chorégraphie : Lorna Wayne

Distribution : Pierre Lenoir, Amanda LeBlanc, Marian Siminski, Stephanie McNamara, Jane Hackett, Michael Daniel Murphy et Dan Jeannotte.

Où étiez-vous en 1940 ? En 1940, plusieurs Canadiens étaient à l’écoute de la toute première émission radiophonique  de la « CBC/SRC ».

Till We Meet Again, débute avec l’arrivée de Gérald Trudel (Pierre Lenoir), directeur de la station de radio. Le décor est simple mais efficace. On y retrouve un piano, quelques chaises, deux bureaux et des affiches de l’époque en grand format. Till We Meet Again reproduit intégralement ce qu’était une émission de variétés lors de la deuxième guerre mondiale : c’est-à-dire, un  animateur, Ron Houseman (Micheal Daniel Murphy), une souffleuse, Maxine Martin (Amanda LeBlanc), une chanteuse invitée en la personne d’Alice Thompson (Stephanie McNamara), une éditorialiste May Powell (Jane Hacket) et, enfin, une directrice musicale, Dixie Coleman (Marian Siminski). Tout ce beau monde est là pour divertir les Canadiens  en ces sombres journées de guerre et les informer de ce qui se passe sur le front via des bulletins de nouvelles ou des entrevues avec des soldats, dont une entrevue récurrente avec le soldat Gordon Watkins (Dan Jeannotte), que l’on retrouve à différents moments durant la pièce.

La pièce est très touchante, particulièrement  lors des  entrevues avec le soldat Gordon, qui nous explique les hauts et les bas vécus  à son arrivée en Angleterre ou lors du débarquement de Dieppe ;  même si ce personnage est fictif, l’émotion qui en ressort est tout simplement bouleversante. Till We Meet Again possède également un côté très humoristique avec des publicités faites en direct, bruits inclus :  de l’eau vidée d’une carafe dans un bol pour imiter le bruit du déversement du thé « Red Rose » dans une tasse, d’un sifflement pour imiter le bruit d’une bouilloire, etc. De plus, ces publicités sont réelles et originales de l’époque.

Les chansons de Till We Meet Again sont également toutes originales et des succès de l’époque. On y fera de très belles découvertes, comme « I’ll never Smile Again », « Till the End of Time », « Till We Meet Again», ou bien « The Lambeth Walk » succès que Dalida a repris quelques années plus tard, sans oublier « As Time Goes By », un classique !

L’harmonie des voix est incroyable et le casting pour cette pièce est un vrai régal pour les oreilles. Le jeune  Micheal Daniel Murphy, avec sa voix angélique, possède un talent fou ! Il sait très bien jouer, danser et chanter. C’est un comédien à surveiller.
Amanda LeBlanc, incarne une souffleuse avec une voix de velours tandis que Stephanie McNamara, nous fait la lecture de la correspondance de ces Canadiens au combat et ce, avec une émotion à faire pleurer.

L’interaction avec le public est omniprésente. N’oubliez pas que l’histoire se déroule dans une station de radio, avec public ; autant le directeur de la station qui parle à son régisseur, que la souffleuse qui montre ses affichettes « Applause » et « Silence ».
Point négatif ? Que le public fredonne toutes les chansons… mais est-ce vraiment négatif ?

Till We Meet Again, est une pièce à voir absolument.  Jeunes ou moins jeunes, vous allez y découvrir  des émotions, des fous rires et de la tendresse. Bref, Till We Meet Again, est un classique en devenir.

Montréal :
Salle Oscar Peterson (Campus Loyola de l’Université Concordia)
16, 17, 18 octobre 2009 et 21, 22 novembre 2009

Tournée :

Mississauga (Ontario)
Living Arts Centre
les 21,22,23 et 24 octobre 2009

Ottawa (Ontario)
Shenkman Arts Centre
les 27,28,29,30 et 31 octobre 2009 et les 1er et 3 novembre 2009

Markham (Ontario)
Markham Theatre for the Performing Arts
les 5 et 6 novembre 2009

Ottawa (Ontario)
Canadian War Museum
les 12,13,14 et 15 novembre 2009

Oakville (Ontario)
Oakville Center for the Performing Arts
les 18 et 19 novembre 2009

Spectacle présenté dans sa version originale anglaise
Billets disponible via le site officiel

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , , ,

Laisser un commentaire