Recherchez

Tintin – Le Temple du Soleil : conférence de presse à Anvers – Tintin chante et danse !

Le jeudi 1 mars 2001 à 0 h 00 min | Par | Rubrique : Zoom

Le visuel de Tintin et le temple du soleil © Hergé Moulinsart

Le visuel de Tintin et le temple du soleil © Hergé/Moulinsart

Aujourd’hui c’est bien plus qu’un projet puisque, après deux mois et demi de répétitions cet été, le public pourra enfin découvrir Kuifje – De Zonnetempel au Stadsschouwburg d’Anvers à partir du 15 septembre 2001. Quant à la version française Tintin – Le Temple du soleil, elle sera créée au Palais des Beaux-Arts de Charleroi à compter du 23 mars 2002 avant de venir peut-être à Paris…
Au cours de la présentation du spectacle, l’équipe de production et de création était là au complet ainsi que la troupe qui créera la version originale à Anvers. Toute cette joyeuse équipe veut offrir au public un grand spectacle populaire de qualité composé à 70% de chants et de danse et à 30% de théâtre dans la plus pure tradition du musical.

Un rêve d’enfant
A l’origine de cette comédie musicale, Marc Besson et Wouter Boits (co-producteurs avec leur société Tabas&Co) ont relu l’ensemble de l’oeuvre d’Hergé avant de fixer leur choix sur Les sept boules de cristal suivi du Temple du soleil. Ils voient dans cette aventure « qui rayonne d’une grandeur pleine de mysticisme et qui suscite l’imagination » une base idéale pour une comédie musicale. « Il y a tous les ingrédients d’une bonne histoire à la Indiana Jones. » Nick Rodwell, de la société Moulinsart détentrice des droits de Tintin donne son autorisation et co-produit même le spectacle.

Une autre personne est à la base de ce projet. Il s’agit de Frank Van Laecke, le metteur en scène. Vrai fan de Tintin, il déclare « Dès ma plus tendre enfance, je me sentais chez moi dans le monde d’un jeune journaliste motivé, d’un capitaine d’opérette, d’un joyeux professeur dur d’oreille, de jumeaux détectives maladroits. Le fait que je travaille sur cette comédie musicale n’est rien d’autre qu’une suite logique. » Frank a déjà mis en scène plusieurs opéras en Flandre et a signé l’adaptation de musicals comme Jesus Christ Superstar et Le Magicien d’Oz. Sa mise en scène de la première européenne de Jekyll & Hyde a été particulièrement remarquée.

Linguiste néerlandais, Seth Gaaikema a écrit le livret et les lyrics d’après la bande dessinée. La comédie musicale, il connaît. Il a déjà adapté dans sa langue Miss Saigon, La Cage aux folles et Evita. Pour la version française, Tintin – Le Temple du soleil, les producteurs ont choisi de faire appel à Didier Van Cauwelaert, écrivain connu et reconnu. Prix Goncourt en 1994 avec son roman Un Aller Simple, il écrit aussi des pièces de théâtre à succès et des livrets de comédies musicales comme Le Passe-Muraille sur une musique de Michel Legrand. A la conférence de presse, Didier (le seul à s’être exprimé en français !) a fait part de son bonheur d’avoir été choisi pour l’adaptation française. Avec humour et intelligence, il a rappelé ses origines flamandes, sa passion pour l’univers de Tintin et a promis de se mettre immédiatement au travail.

Enfin la couleur musicale du spectacle sera donnée par le compositeur Dirk Brossé. Grand chef d’orchestre reconnu dans le monde entier, il est l’un des rares étrangers autorisés à diriger le très fameux London Philarmonic Orchestra. On lui doit également diverses compositions, des musiques de films et une comédie musicale Sacco & Vanzetti. Au cours de la conférence de presse, Dirk s’est livré à un passionnant exposé sur la façon dont il avait abordé la composition de la partition de Tintin. « L’histoire a lieu en Amérique du Sud, ce qui nous permet de faire usage de différents styles de musique » a t’il déclaré. Pour illustrer ses propos, il a interprété quelques extraits au piano avant de conclure avec un vieil instrument traditionnel inca. L’auditoire a visiblement été séduit par ces quelques phrases musicales qui laissent augurer d’une partition variée, de facture plutôt classique mais non dénuée de rythmes.

Une adaptation en français déjà prévue
Les artistes de la troupe flamande nous ont été présentés. Outre la cantatrice Jacqueline Van Quaille (Bianca Castafiore) qui a ouvert la conférence de presse avec le célèbre « Air des bijoux » (Ah je ris de me voir si belle dans ce miroir), les deux comédiens principaux ont particulièrement retenu notre attention. Le très sympathique acteur Tom Van Landuyt sera Tintin, il joue actuellement le rôle de Mark dans la version néerlandaise de la comédie musicale Rent en tournée aux Pays-Bas. Quant au capitaine Haddock, il sera interprété par le baryton néerlandais Henk Poort, un habitué des musicals (Le Fantôme de l’Opéra, Les Misérables). Nous avons pu découvrir leurs belles voix dans la première chanson extraite du spectacle : ?De Zon’ (Le Soleil). Jolie chanson dont on retient très rapidement la mélodie et qui devrait être l’air récurrent de Tintin. Le CD single sera diffusé prochainement en Belgique, les autres chansons seront enregistrées cet été et le CD du cast original devrait sortir en septembre pour la Première du spectacle.

La troupe francophone n’est pas encore constituée. Les premières auditions viennent d’avoir lieu au Palais des Beaux-Arts de Charleroi, là même où sera créée la version française au printemps prochain. Nous aurons l’occasion d’y revenir, Regard en Coulisse y était aussi ! Devant le nombre important de candidatures d’artistes français, nouvelle journée d’auditions devrait bientôt être organisée à Paris. Paris qui pourrait bien être la troisième étape de Tintin – Le Temple du soleil, en tout cas les producteurs ne ménagent pas leurs efforts pour atteindre cet objectif. Des négociations sont déjà avancées avec de grandes salles mais rien n’est encore complètement arrêté. Nul doute qu’une solution sera trouvée, tout le monde l’espère. Si Tintin vient à Paris, ce sera peut-être avec la même troupe qu’à Charleroi. Il se peut aussi que des artistes français bénéficiant déjà d’une certaine notoriété reprennent quelques rôles principaux en particulier Tintin et Haddock. S’ils ont déjà quelques petites idées pour Charleroi et Paris, les producteurs n’ont encore fait aucun choix, tout reste ouvert.

Pour le moment toute l’équipe prépare ardemment la création du spectacle à Anvers. C’est un pari risqué d’adapter Tintin en comédie musicale, tout le monde en est bien conscient. N’oublions pas que les Belges aiment et défendent bien la comédie musicale ! Je dirai même plus, les Belges défendent et aiment bien la comédie musicale…

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire