Recherchez

Titanic – Le musical insubmersible

Le vendredi 1 décembre 2000 à 0 h 00 min | Par | Rubrique : Grandes oeuvres

Titanic, the musical ©DR

Titanic, the musical ©DR

Paroles et musique : Maury Yeston
Livret : Peter Stone (adaptation française Stéphane Laporte)
Première représentation le 23 avril 1997 à New York au Lunt-Fontanne Theatre, création francophone à Liège le 15 décembre 2000

Chansons principales
In every age – How did they build Titanic ? – There She is – The largest moving object – I must get on that ship – Godspeed Titanic – Barrett’s song – To be a Captain – Lady’s maid – What a remarkable Age this is ! – The Proposal / The night was alive – Hymn/Doing the latest rag – I have danced – No moon – Autumn – Dressed in your pyjamas in the Grand Salon – The blame – To the lifeboats – We’ll meet tomorrow – Still – Mr Andrew’s Vision – Finale

Synopsis
Autant le dire tout de suite, le personnage principal de Titanic c’est le Titanic lui-même.
Avril 1912 – Quai de Southampton (Angleterre) – Le Titanic, le plus grand navire du monde, s’apprête à appareiller pour son voyage inaugural vers New York. Tout le monde s’extasie devant cette merveille : Andrews, le constructeur, Ismay, le propriétaire, Smith, le capitaine, les marins de l’équipage dont Barrett, l’attachant mécanicien, Bride, l’opérateur radio et Fleet, le veilleur (celui qui apercevra trop tard l’iceberg fatal). Puis embarquent les passagers des trois classes. Dans l’euphorie générale, le bateau largue enfin les amarres. A bord, les passagers de première classe, les plus célèbres fortunes américaines, savourent le luxe et le confort de leur position sociale, persuadés que rien ne peut leur arriver. Ceux de deuxième classe lorgnent du côté de la première. Quant à ceux de la troisième classe, parmi lesquelles trois jeunes femmes irlandaises toutes prénommées Kate, ce sont tous de pauvres émigrants qui rêvent d’une vie meilleure dans un nouveau monde (les Etats-Unis). Tous sont heureux de faire partie de ce voyage inaugural…jusqu’au tragique soir du 14 avril où le bateau heurte un iceberg. Parmi les passagers, on passe dramatiquement du refus d’admettre la situation, au doute puis à la prise de conscience et enfin à l’horreur et la panique devant l’étendue de la catastrophe annoncée et inévitable. Pendant que les femmes et les enfants (de première classe surtout) trouvent place sur les trop rares canots de sauvetage, Andrews, Ismay et Smith se rejettent la responsabilité de la tragédie. Puis le Titanic sombre. Au final, les rescapés sont rejoints par les fantômes de leurs proches disparus dans le naufrage pour un tableau particulièrement fort et émouvant rappelant la joie et l’euphorie du jour du départ.

Le Thème
Le naufrage du Titanic a remis en cause le progrès à tout prix. Pour la première fois depuis le début de la Révolution industrielle, le plus grand, le plus fort, le plus rapide ne signifiait plus le meilleur. D’où la question : les avancées technologiques sont-elles toujours synonymes de progrès pour l’humanité ?
La folie et l’irresponsabilité des hommes à vouloir aller toujours plus loin au détriment de la sécurité sans tenir compte des forces de la Nature peuvent parfois coûter très cher.
La comédie musicale met aussi en évidence les inégalités sociales considérables existantes à l’époque dans la société anglo-saxonne et parfaitement symbolisées par la partition du bateau en trois classes bien séparées et cloisonnées.

L’histoire derrière l’histoire
En 1992, Maury Yeston et Peter Stone collaborent pour la première fois. Ils sont tous les deux appelés à la rescousse pour remanier la comédie musicale Grand Hôtel qui ne marchait pas. Le résultat est concluant puisque le show sera joué plus de 1000 fois à Broadway. C’est à cette époque qu’ils découvrent complètement par hasard qu’ils ont un rêve commun : adapter le mythe du Titanic en comédie musicale. C’est lors d’un déjeuner qui s’est poursuivi très tard dans l’après-midi dans un petit restaurant chinois de la 70e rue de New York qu’ils écrivent la trame et définissent les personnages de leur future comédie musicale. Le travail a été long, pas grand monde dans le milieu de Broadway ne croyait à ce projet. Et pourtant, à force de persévérance et de conviction, la première a enfin lieu le 23 avril 1997. Et le succès est considérable. L’incroyable et impressionnant décor et la machinerie qui l’accompagne, la superbe mise en scène, la beauté de la musique, la force des textes et la performance des interprètes enthousiasment le public. Titanic sera récompensé par trois Tony Awards (les Oscars du théâtre aux Etats-Unis).

Version de référence
Titanic, a new musical, Original Broadway Cast Recording – RCA Victor / BMG Classics

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : ,

Laisser un commentaire