Recherchez

Tony Awards 2009 : Gregory Jbara

Le mercredi 15 juillet 2009 à 7 h 06 min | Par | Rubrique : Rencontre

Gregory Jbara

Gregory Jbara © Bill Keifer

Gregory Jbara, tout d’abord, félicitations pour votre Tony Award du Meilleur Second rôle dans un musical ! C’est incroyable, mais il s’agissait pourtant de votre première nomination aux Tony Awards et vous l’avez remporté ! Quelle a été votre réaction lorsque vous avez appris votre nomination et lorsque vous avez gagné ?
Une chose que je n’ai pas révélée dans d’autres interviews est que lorsque j’ai envisagé d’auditionner pour Billy Elliot, j’ai recherché l’historique des récompenses concernant le rôle de Jackie Elliot afin de savoir si le rôle avait recueilli des nominations dans le West End ou en Australie. C’était un luxe que ce spectacle ait plus de quatre ans d’histoire dans deux pays différents avant de venir à Broadway et que les acteurs ayant créé le rôle, que ce soit à Londres ou en Australie, aient reçu des nominations aux Olivier et Helpman Awards pour leur travail.
D’un point de vue purement professionnel, je voyais là la possibilité de recevoir ma première nomination aux Tony Awards contre l’épreuve personnelle d’être loin de ma femme et de mes fils pendant une bonne partie de l’année. Avec la succession des nominations aux Outer Critics Circle, Drama Desk et autres distinctions, j’ai eu la certitude d’avoir pris la bonne décision professionnelle.
Evidemment, il n’y a jamais de garanties, alors l’excitation, le choc et la joie d’être nommé et de gagner ensuite, c’était comme vivre un rêve éveillé. Et j’ai toujours l’impression de ne pas m’être réveillé.

Vous voici de retour à l’Imperial Theatre où vous avez créé le rôle du français André Thibault dans Dirty Rotten Scoundrels (2005) et vous voilà maintenant dans la peau d’un mineur anglais. Etait-ce difficile de travailler ces accents spécifiques ?
En dépit du fait que j’ai plutôt une bonne oreille pour les accents, je peux honnêtement dire que réussir celui-là a été le plus gros défi de mon travail ! Et encore, nous ne faisons pas l’accent authentique, plus marqué…nous faisons une version très modérée pour que les spectateurs américains puissent mieux comprendre ce que nous disons. J’ai eu très tôt conscience de l’importance de l’accent dans le fait de décrocher le rôle car j’ai passé une heure avec le coach en dialecte du spectacle, William Conacher, avant même ma première audition. Nous recevoins des notes toutes les deux semaines environ de notre coach résident, Ben Fury, lorsque notre accent commence à s’estomper.

Durant votre discours de remerciements, vous avez dédié votre Tony Award à votre famille et plus particulièrement à votre épouse et à vos deux jeunes enfants. Comment avez-vous abordé le rôle de Jackie Elliot, le père de Billy ? Est-ce que le fait d’être père vous a inspiré ?
Tous les parents qui lisent ceci conviendront que quelque chose se passe quand vous devenez un époux et un parent : votre coeur se remplit d’un amour indescriptible, un million de fois plus grand que sa taille normale. Ma vie de famille bénie est, bien sûr, l’essence même qui nourrit mon interprétation de Jackie Elliot. Mais évidemment, sans les conseils bienveillants du metteur en scène, Stephen Daldry et du metteur en scène associé, Julian Webber, je n’aurais jamais atteint la complexité émotionnelle de ma performance.

jbara-gregory-en-famille

Gregory Jbara avec ses enfants Aidan et Zachary en compagnie de Seth Rudetsky durant la BC/EFA Gypsy of the Year Competition © Dale Hopson

Quels sont vos moments favoris dans Billy Elliot : The Musical ?
Mon moment préféré se passe au milieu du numéro « Solidarity », qui dure plus de neuf minutes. La police affronte les grévistes, les danseuses tournoient, et pourtant, au milieu de ce chaos, le monde s’arrête lorsque Billy accomplit une « promenade attitude » pour la toute première fois…avec un équilibre parfait…dans un silence absolu.
Cette séquence m’a fait pleurer chaque jour durant les répétitions et me fait toujours pleurer chaque fois que je la regarde des coulisses. Un moment pur et merveilleux où un jeune garçon découvre son propre accomplissement.

Trois jeunes acteurs se partagent le rôle de Billy. Est-ce que le fait d’avoir trois différents partenaires change votre jeu ?
En fait, il y a quatre Billy (Trent Kowalik, David Alvarez, Kiril Kulish et Tommy Batchelor) qui jouent le rôle chacun leur tour, deux représentations par semaine. Cela se passe ainsi quand ils sont tous en pleine santé…Nous avons même eu Tanner Pflueger (qui vient du Nebraska et qui a joué le spectacle à Londres pendant un an) durant six semaines pendant que Tommy se remettait d’une opération chirurgicale (qui n’avait rien à voir avec le spectacle).
Le fait qu’il y ait plusieurs acteurs jouant Billy n’affecte pas vraiment la façon dont j’interprète mon rôle mais cela peut changer sur l’aspect physique de mon jeu. Chaque Billy apporte sa propre personnalité au rôle et de fait, chacun a une façon différente de faire certaines choses sur scène. Mais je dirais que la vérité du jeu vient vraiment d’eux, pas tellement de ce que je fais sur une représentation donnée.

gregory-jbara-et-david-alvarez

Gregory Jbara et David Alvarez © David Scheinmann

Comment ça se passe sur scène avec tous les enfants de la troupe ?
Je peux vous dire qu’il y a beaucoup moins de jurons en coulisses et durant les répétitions. Les enfants de ce spectacle sont si incroyablement dévoués et professionnels qu’ils maintiennent la barre très haut pour tous les membres adultes de la troupe en ce qui concerne l’intégrité dans ce lieu de travail.

Vous avez une longue carrière à la télévision, au cinéma et à Broadway. Préférez-vous faire des films ou être sur scène ?
J’apprécie sincèrement de travailler face à une caméra, que ce soit pour la télévision, le cinéma, la publicité, ou même pour des voix off ou des doublages de films d’animation [NDLR : Gregory Jbara est notamment l’une des voix originales de la série animée American Dad et tourne actuellement le film Remember Me aux côtés de Robert Pattinson et Pierce Brosnan]. Je suppose que j’aime juste travailler, point barre ! Mais mon amour est plus certainement la scène. Il n’y a rien de comparable au privilège de partager une soirée où l’on raconte une histoire devant plus de 1 400 personnes différentes, huit fois par semaine. Rien au monde.

Vous avez été un étudiant de la célèbre Julliard School of Performing Arts. Quels conseils donneriez-vous à une jeune personne qui aimerait faire ce travail ?
Voilà ce que j’ai dit chaque fois que l’on m’a posé cette question : souvenez-vous que cette industrie s’appelle le show BUSINESS.
Ayez la meilleure formation pour être un acteur aussi complet que possible.
Développez des méthodes de vente imparables. Sachez qui vous êtes, vos compétences spécifiques et comment les « marketer ». N’attendez pas après quelqu’un d’autre pour créer vos opportunités. Sortez et AGISSEZ ! Immergez-vous complètement dans la comédie, l’écriture, la construction des décors – ou même le fait d’être ouvreur dans un théâtre – la peinture, la danse, l’art, LA VIE. Jouez quand vous pouvez et où vous pouvez ! Faites connaître votre nom et votre tête à chaque personne qui emploie des acteurs. Si cela ne ressemble pas à l’activité qui doit remplir chaque instant de votre vie, alors changez de métier. Le show business en soi ne vous rendra pas heureux car il veut seulement faire du profit. Définissez ce que vous devez faire afin d’être heureux et faites le. Puisque c’est d’être heureux dont il s’agit. Etre comblé, stimulé, heureux.

Site officiel du musical Billy Elliot : www.billyelliotthemusical.com

Regard en Coulisse vous propose de redécouvrir le numéro de la troupe de Billy Elliot durant la cérémonie des Tony Awards 2009 :
[youtube width= »560″ height= »340″]http://www.youtube.com/watch?v=1c_74VGGb6M[/youtube]

Ainsi que le discours de remerciements de Gregory Jbara après avoir obtenu le Tony Award 2009 du Meilleur second rôle dans un musical :
[youtube width= »560″ height= »340″]http://www.youtube.com/watch?v=AmEENYCRmt0[/youtube]

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire