Recherchez

Torch Song Trilogy

Le mardi 13 septembre 2005 à 0 h 00 min | Par | Rubrique : Critique, Spectacles divers

Lieu : Vingtième Théâtre - 7, rue des Platrières 75020 Paris - Métro Ménilmontant
Dates : du 7 septembre au 30 octobre 2005
Horaires : du mercredi au samedi à 21h30 et dimanche à 17h
Informations supplémentaires : 01 43 66 01 13

Pièce de Harvey Fierstein
Montée par Christian Bordeleau
Avec Eric Guého, Frédéric Chevaux, Rosine Cadoret, Brigitte Guedj, Firmin David, Thomas Maurion, Jean-Philippe Maran, Etienne Lemoine.

Créée à New York au début des années 80 par Harvey Fierstein, auteur et interprète, Torch Song Trilogy fut d’abord une pièce à succès avant de devenir un film culte en 1988. Aujourd’hui, Christian Bordeleau, à la mise en scène et adaptation, nous en propose une version française.

Torch Song Trilogy nous fait partager le quotidien de Arnold, drag queen au physique atypique mais dont les préoccupations sont les mêmes que celles du commun des mortels : peur de la solitude, recherche de l’amour, désillusions, petits arrangements avec la vie… Avec brio, l’écriture de Fierstein mêle férocité, cynisme, tendresse et générosité portés par ce personnage charismatique qu’est Arnold.

Dans ce rôle, Eric Guého parvient avec beaucoup de talent à proposer sa vision d’un personnage écrit par et pour Fierstein. Sobre, digne, émouvant, attachant, il trouve l’équilibre entre dérision et sincérité, émotion et comédie. On remarquera aussi les performances très justes de Frédéric Chevaux et Thomas Maurion.
Si l’ensemble est cohérent, on peut néanmoins regretter des inégalités et des problèmes de rythme qui viennent affecter l’efficacité et le dynamisme de la pièce.

Plus de vingt ans après, Torch Song Trilogy reste (malheureusement)d’une brûlante actualité. A côtés des intemporels déboires amoureux, violence, homophobie quotidienne ou adoption par les gays sont traités frontalement avec justesse et sans apitoiement ni pathos. C’est finalement la plus grande force de cette pièce, réussir à émouvoir et faire rire tout en délivrant un message de tolérance et d’acceptation… des autres comme de soi.

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter

Laisser un commentaire