« Tous musiciens d’orchestre » : le nouveau souhait de Françoise Nyssen
Recherchez

« Tous musiciens d’orchestre » : le nouveau souhait de Françoise Nyssen

Le lundi 28 mai 2018 à 8 h 31 min | Par | Rubrique : En bref

De nouvelles aides pour la pratique musicale des enfants.

Présentation à la Philarmonie ©DR

Ce mercredi 23 mai 2018 au sein de la Philarmonie de Paris a résonné de belles annonces en faveur de la musique. L’occasion pour Françoise Nyssen, ministre de la Culture et de la Communication, de redire son attachement pour la pratique artistique par les jeunes. Après avoir écouté plusieurs formations orchestrales composées d’enfants, issus de Demos (Dispositif d’éducation musicale et orchestrale à vocation sociale) ou d’Orchestre à l’école, elle a réaffirmé son souhait de privilégier la pratique musicale pour les enfants, que ce soit dans le temps scolaire ou en dehors. Ainsi, concernant l’action menée conjointement avec le ministère de l’Education Nationale, dès la rentrée prochaine une école primaire sur deux aura sa chorale puis dans toutes les établissements en 2019. Quant à la pratique instrumentale, les subventions destinées au dispositif Demos et à l’association Orchestre à l’école passeront de 1,5 à 4 millions d’euros pour des opérations sur la durée (trois ans minimum), qui permettent aux enfants de s’épanouir à travers la pratique musicale en groupe et de posséder un instrument sans bourse délier. Plus de 44 000 jeunes, sur tout le territoire, pourront donc avoir accès à ces pratiques trop longtemps considérées comme élitistes.

 

Et les petits, accompagnés par plusieurs adultes aguerris, n’ont pas démérité mercredi en interprétant avec fougue ou application des airs plus ou moins connus, issus du répertoire classique ou jazz. La comédie musicale s’est invitée par le célèbre extrait de No, No, Nannette : « Tea for two ». Joie de voir ces enfants qui, à partir du CE2, peuvent prétendre à intégrer une formation et jouer devant des publics variés. Emotion aussi de penser à ce brassage culturel, social, que ces actions impliquent. Ces formations seront particulièrement mises en avant le 21 juin pour la fête de la musique et la ministre appelle de ses vœux une rentrée 2018 encore plus musicale que la précédente. La ministre considère que la pratique d’un art, ici la musique, représente un acte fondamental pour construire une personnalité basée sur la confiance en soi, responsable et aimerait, considérant cette pratique à l’école, que désormais on transforme la formule à l’école on apprend à « lire, compter, écrire » à « lire, compter, écrire, pratiquer un art ».

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter

Laisser un commentaire