Recherchez

Triwap – Et si on s’en mêlait ?! (Critique)

Le jeudi 22 octobre 2015 à 10 h 56 min | Par | Rubrique : Critique, Récitals, Concerts

Lieu : Théâtre Trévise - 14, rue de Trévise Paris 9e Métro "Grands Boulevard" ou "Cadet"
Dates : du 12 Octobre 2015 au 02 Janvier 2016
Horaires : le samedi à 17h et le lundi à 20h
Tarifs : de 15 à 24 euros
Informations supplémentaires : 01 45 23 35 45
triwapAvec : Emmanuel Lanièce, Pierre Leblanc-Messager, Martin Pauvert
Mise en scène : Jean-Michel Fournereau

 

Résumé : Ils écrivent et composent des chansons ironiques, drôles et décalées (détournant parfois Jacques Dutronc, les Bee Gees ou Stevie Wonder), qu’ils interprètent comme une succession de sketchs, avec une galerie de personnages hauts en couleurs dans un spectacle décapant, généreux, complice et interactif !

Leur univers est à leur image : bourré d’énergie, de délires et de joie communicative. Et si l’humeur est festive sur scène, ce n’est jamais au dépend de leur musique : ils jonglent avec les instruments – piano, contrebasse, trombone, guitare, flûte – tout comme avec les rythmes et les harmonies vocales dont ils jouent avec gourmandise, surprenant souvent l’oreille attentive…

Le spectacle est réalisé et produit par la Cie Orphée-Théâtre(s) et mis en scène par Jean-Michel Fournereau.
Le site du spectacle : Triwap.
Notre avis : Ces trois énergumènes s’y entendent pour chauffer une salle et faire oublier ses soucis au public durant toute la durée du spectacle. Dans un environnement orange, les trois chanteurs musiciens ne ménagent pas leurs efforts, enchaînant les chansons et quelques petites scénettes, n’hésitant pas à faire participer quelques spectateurs (ou spectatrices). Qu’ils évoquent les longues soirées diapos (enfin les films sur le net ont remplacé les diapos, mais les souvenirs de vacances des amis restent toujours un poids), la cour de l’école, ou fassent un détour par le flamenco, ils font facilement mouche. La mise en scène prend soin d’éviter tout temps mort : le spectacle file à 100 à l’heure. Le tout dans un état d’esprit bon enfant, un rien potache. Ils s’amusent et nous aurions tort de bouder notre plaisir.

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags :

Un commentaire
Laisser un commentaire »

  1. Nous qui avons deja été envoute par leur spectacle sur Avignon qui nous avait charmer, nous sommes avide de voir celui de Paris

Laisser un commentaire