Recherchez

Un beau documentaire sur Pierre Barouh

Le dimanche 14 mai 2017 à 7 h 00 min | Par | Rubrique : En bref

Pierre Barouh, l’art des rencontres, propose un portrait tendre et au final très émouvant de cet auteur, interprète et découvreur de talents par le biais de sa maison d’édition Saravah (avec pour credo : « il y a des années où l’on a envie de ne rien faire »). Tourné quelques mois avant sa disparition (mais loin d’être un hommage convenu), ce film se base sur la parole de cet homme d’une élégance et d’un raffinement qui donnent envie de redécouvrir son oeuvre. Sa gourmandise à évoquer le Brésil, sa complicité avec Baden Powell et les artistes de ce pays, sa relation avec Claude Lelouch (il signa la bande son de plusieurs films, dont l’incontournable Un homme et une femme) procure un plaisir sans cesse renouvelé. Les interventions de jeunes chanteurs, dont Aurélien Merle (qui fait partie de la troupe des goguettes) apporte une autre dimension au documentaire qui se termine par une chanson que Pierre Barouh interprète a capella, expliquant pourquoi il a modifié les dernières paroles. Un final bouleversant pour un homme qui fut discret, brillant et appelé à devenir éternel.

Un documentaire à découvrir le lundi 15 mai 2017 après le Grand Soir 3 sur France 3 Pays de la Loire et prochainement à 8h50 sur France 3 Pays de La Loire, Bretagne, Centre-Val de Loire, Normandie et Paris-Ile de France et en replay, durant une semaine, en cliquant sur ce lien.

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter

Un commentaire
Laisser un commentaire »

  1. Ne manquez pas ce film qui est une merveille d’authenticité ! Ceux qui ont eu la chance du partage avec Pierre Barouh savent que ce n’est pas seulement un ami qui est trop tôt parti sur l’autre rive. Pierre était aussi un grand humaniste aux qualités rares et d’une générosité enjouée. Il a certainement consacré plus de son temps au talent des autres qu’au sien. En 35 ans d’amitié, je ne l’ai pas une fois entendu dire du mal de quelqu’un…. Plus qu’un poète talentueux, dont l’art traversera et traverse déjà les générations, Pierre restait attentif à ce et à ceux qui l’entouraient, avec bienveillance, intelligence, courtoisie. Il faut s’inspirer du patrimoine qu’il nous lègue : ses messages sont immortels, sincères, fondés, réfléchis, profonds…car il est également un homme de grande culture. Et nous en avons tant besoin ! Sensible à la nature, au respect et à la beauté du Monde, son regard sans frontières était un hymne à la rencontre et au partage. Saravah ! merci de tous tes cadeaux très cher Pierre ! je suis inconsolable.
    Alain Rançon

Laisser un commentaire