Recherchez

Van Gogh à Londres

Le samedi 22 septembre 2007 à 0 h 00 min | Par | Rubrique : Critique, Spectacles divers

Lieu : Atelier - 1, place Charles Dullin, 75018 Paris. Métro : Anvers (ligne 2)
Dates : à partir du 18 septembre 2007
Horaires : du mardi au samedi à 21h et le samedi, dimanche à 15h30
Tarifs : de 7 à 36 euros
Informations supplémentaires : 0892.707.705 (0,34 euros / mn)

pièce de Nicolas Wright, adaptation française de Jean-Marie Besset.
Mise en scène de Hélène Vincent.

avec : Josiane Stoléru, Guillaume Marquet, Raphael Personnaz, Amandine Pudlo, Laure Roldan

Le jeune Van Gogh a quitté sa Hollande pour travailler à Londres chez un marchand d’art. C’est parce qu’il croise la route d’une jolie jeune femme qu’il demande à sa mère d’emménager dans la pension qu’elle dirige. Mais la jeune fille aime Sam, qui se destine à la peinture. Vincent, qui n’a quasiment jamais dessiné et encore moins peint, fait montre d’un avis très éclairé sur le talent de Sam, qui ambitionne d’entrer à l’académie. Fougueux, avec l’envie de tout embrasser, la jeunesse de Vincent ne sera pas simple, à l’instar du reste de son existence.

Quelle bonne idée de s’intéresser à la jeunesse du célèbre peintre (qui ne connaîtra le succès, rappelons-le, qu’après sa mort). Si la pièce peine un peu à démarrer, la mise en scène ultra naturaliste d’Hélène Vincent (nous sommes dans une cuisine et on y fait vraiment la cuisine…) doublée par le talent de la troupe permettent au texte de Nicolas Wright de prendre toute sa dimension dans la seconde partie du spectacle. L’éducation rigoriste du jeune Vincent (on pense souvent à Bergman), son désir fou, sa difficulté à canaliser son énergie, son amour blessé, le poids du passé… Voilà qui est particulièrement riche et solide et donne une consistance réelle à cette oeuvre de fiction, basée sur des « morceaux de preuves » de la vie du peintre, que nous vous encourageons à découvrir.

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter

Laisser un commentaire