Recherchez

Wild Rose (Critique)

Le mardi 16 juillet 2019 à 18 h 27 min | Par | Rubrique : A voir, Actuellement, Cinéma, Critique

un film de Tom Harper

avec : Jessie Buckley, Julie Walters, Sophie Okonedo…

musique et chansons de Jack C. Arnold

sortie le 17 juillet 2019

Qu’est-ce qui fait courir Rose-Lynn, cette jeune écossaise qui sort de prison à Glasgow ? La musique country (et pas « country western » comme les incultes, durant tout le film, qualifient ce style). Depuis toute jeune elle s’est fixé comme but de s’installer à Nashville afin de vivre de son art. Elle a d’ailleurs donné de la voix dans le pub country de la ville, avec succès. Obstinée, impulsive, égocentrique, entière, elle n’a de cesse de poursuivre son rêve. Mais la réalité est là. Une erreur de jeunesse vient, donc, de lui valoir un an de prison (en outre sa liberté est encore fragile, elle qui est affublée d’un bracelet au pied). En outre, avant 18 ans, elle a eu deux enfants avec lesquels elle a bien du mal à trouver l’instinct maternel. Sa mère, en bute avec sa fille, les a élevés durant son année d’incarcération. Désormais Rose-Lynn doit prendre le relais.

Parvenir à se faire accepter par ses petits, entrer dans le rang, voilà ce qui attend cette fougueuse chanteuse. A la faveur d’un travail chez une riche et fantasque mère de famille, l’espoir renaît. « On n’échappe pas à son destin », et celui de Rose-Lynn semble être bien poisseux. Mais les auteurs du film, loin de simplifier leur intrigue en une success story bêtifiante, optent pour de fins rebondissements durant lesquels les fêlures de tous les personnages se dévoilent. Et, même en n’étant point féru de musique country, on rêve pour cette jeune héroïne d’un événement qui ferait basculer le destin. Une empathie se développe très vite, rendue tangible par le jeu incroyable de tous ces comédiens britanniques, épatants. La musique tient une large place, bien entendu, dans le film qui ne se revendique en rien comédie musicale. Les chansons, utilisées souvent de manière diégétique, s’intègrent parfaitement dans un récit joliment huilé. Et de belles idées de mise en scène emportent la mise, comme celle qui voit Rose-Lynn, femme de ménage, passant l’aspirateur le casque sur les oreilles et chantant à tue tête devant des musiciens qui surgissent de son imagination.

Un fort joli film à découvrir.

La bande annonce en cliquant ici.

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter

Laisser un commentaire