Recherchez

Wonderful Juliette

Le samedi 11 octobre 2003 à 0 h 00 min | Par | Rubrique : Critique, Théâtre musical

Lieu : La Plomberie - 20, rue Théodore Deck (face au 206, rue de la Croix Nivert) 75015 Paris - Métros : Convention, Boucicaut
Dates : du 11 octobre 2003 au 28 mars 2004
Horaires : Le samedi à 17h00 et le dimanche à 19h00
Tarifs : Plein tarif : 16 ? / Tarif réduit : 12 ?
Informations supplémentaires : 01 45 54 00 16

De et avec Thierry Costa et Cathy Vagnon
Musique de Daniel Dato
Mise en scène de Catherine Brynch et Cathy Vagnon
Compagnie Tournesol

Petite comédie musicale à quatre personnages, interprétés par Thierry Costa et Cathy Vagnon, Wonderful Juliette évoque l’histoire d’une toiletteuse pour chat dont la vie parait bien plate. Mais un jour le rêve de Juliette se réalise. Grâce à un jeu-concours, elle gagne le privilège de dîner avec son idole, l’homme qu’elle a vu tant de fois à la télévision vanter les mérites d’une nourriture pour chat. La circonstance réunit deux êtres que tout sépare. Juliette est une femme plutôt simplette et naïve, alors que lui parait faux et cynique. Elle vit modestement ; il a pour lui l’argent et la célébrité. Pourtant l’un et l’autre vont éprouver une attirance réciproque, qui les entraînera dans une relation amoureuse tourmentée.

La comédie démarre comme un pamphlet, pointant du doigt l’inanité de l’univers culturel populaire. Ce type d’humour a un goût de déjà vu, et l’on se demande s’il faut rire ou se désoler du vide existentiel qu’il révèle chez ses protagonistes. Heureusement, le scénario ne s’appesantit pas sur cet aspect des choses, et les personnages s’avèrent plus attachants que ce que laissent présager les apparences. Le comique prend une tournure plus absurde et l’histoire gagne en légèreté grâce à une orientation plus extravagante.

Il faut saluer la performance des comédiens, qui nous offrent une vraie comédie musicale. Les scènes ne sont pas seulement entrecoupées de jolies chorégraphies et de quelques chansons. Les thèmes musicaux récurrents et l’enchaînement des séquences apportent une contribution réelle dans la progression de l’histoire. Sans la musique et la danse, cette pièce construite comme un mélodrame, ne parviendrait pas à dresser un tableau à la fois loufoque et tendre de ce couple pas comme les autres.

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter

Laisser un commentaire